Show Less
Restricted access

Puissances émergentes et sécurité internationale : une nouvelle donne ?

Une perspective pluridisciplinaire sur la puissance et l'émergence sur la scène internationale

Series:

Delphine Deschaux-Dutard and Sabine Lavorel

Cet ouvrage vient enrichir la réflexion sur les puissances émergentes (en dépassant le seul cadre des BRICS pour intégrer des puissances telles que l’Iran) en soulevant des questions peu fréquentes, voire inédites, quant à leur rôle dans la recomposition des relations internationales contemporaines. À travers des communications pluridisciplinaires relevant du droit international, des relations internationales ou de la géopolitique, il s’agit de s’interroger sur la notion de puissance aujourd’hui. Dans cette perspective, les auteurs analysent les attributs des puissances émergentes en matière de sécurité internationale. Mettent-elles en place des réformes dans leurs ressources militaires en vue de devenir des acteurs à part entière de la sécurité internationale, ou optent-elles plutôt pour des stratégies de coopération visant à forger des alliances entre puissances émergentes ainsi que traditionnelles (telles que la France ou le Royaume-Uni) ? Ont-elles vocation à prendre en charge la sécurité régionale dans leur sphère d’influence ? Manifestent-elles des velléités d’expansion comparables à celles des puissances traditionnelles ? Ces questionnements visent à offrir un cadrage général autour de la notion de puissances émergentes, et s’appuient sur de nombreuses études de cas.

Show Summary Details
Restricted access

Les motivations de l’intervention russe en Ukraine et le jeu triangulaire Russie-Ukraine-OTAN (Pierre Jolicoeur)

Extract

| 221 →

Les motivations de l’intervention russe en Ukraine et le jeu triangulaire Russie-Ukraine-OTAN

Pierre JOLICOEUR

Professeur, Collège militaire royal du Canada

Dans la fable « Le scorpion et la grenouille », le scorpion pique la grenouille sur laquelle il était perché, alors qu’ils traversaient une rivière, et les deux finissent par se noyer. La raison pour laquelle le scorpion a posé ce geste insensé était sa nature profonde qu’il ne pouvait contenir. Il a effectué un acte autodestructeur, car il fut incapable de modifier son comportement. Dans une autre fable, celle de « La grenouille et le bœuf », la grenouille se gonfle dans le but de se faire aussi grosse que le bœuf, mais, ce faisant, explose. La grenouille se détruit en fin de compte dans le but d’être égale ou supérieure au bœuf. Bien qu’il y ait des limites aux analogies que procurent les fables, les images de la Russie comme un scorpion ou une grenouille expansive peuvent ici être utiles. Est-ce la nature « scorpion » du régime de Poutine qui le conduit à inciter et soutenir le conflit dans l’est ukrainien ou est-ce plutôt à l’instar de la grenouille expansive le désir de la Russie de rétablir son statut de grande puissance en Europe qui la met en opposition avec l’OTAN et les États de l’Union européenne (UE) ? Dans les deux cas, le protagoniste principal périt, car il n’a su se contenir...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.