Show Less
Restricted access

Les Européens : ces architectes qui ont bâti l’Europe

Series:

Edited By Olga Medvedkova

Ce volume réunit douze études de cas : des vies d’architectes européens, écrites par des historiens de l’art et de l’architecture allemands, espagnols, français, italiens, russes, suédois. Il s’agit d’architectes qui, nés et éduqués dans une culture, héritiers d’une ou plusieurs traditions nationales, ont travaillé à l’étranger, au sein d’une autre culture, en y apportant des éléments nouveaux. Ou encore de ceux qui vécurent leurs années de voyage comme une véritable expatriation. Ces architectes transfuges, cosmopolites, créateurs de confusions stylistiques qui posent tant de problèmes aux historiens de l’art et rompent les schémas des écoles nationales, furent en grande partie responsables de la création de l’Europe architecturale, architecturée et architecturante bien au-delà de ses propres limites. L’existence de cette « Europe architecturale » est l’hypothèse générale proposée ici. L’européanité de ces architectes italo-français ou italo-russe, franco-suédois ou hispano-mexicain, fut tantôt délibérée, exigée par le commanditaire ou la communauté d’accueil, tantôt une conséquence de leur vie comme ensemble de circonstances. Telle une réaction au besoin d’adaptation, cette dernière, complète ou partielle, a souvent donné lieu à une création inédite. Comment étudier, comprendre, décrire, classer leurs œuvres ? Pourrions-nous, en nous fondant sur ces cas, ébaucher une nouvelle histoire de l’architecture européenne ?

Show Summary Details
Restricted access

Les auteurs

Extract



Orfina Fatigato est architecte, diplômée de la faculté d’Architecture de Naples et docteur en architecture (La consistance du vide. Reconnaître les vides de la ville, 2008) ; elle est actuellement maître-assistant à l’ENSA Paris-Malaquais et à l’ENSA Paris-La Villette. Elle a développé son activité de chercheur entre l’Italie et la France. En 2013, elle a été boursière de la Ville de Paris dans le cadre du programme Research in Paris, et a intégré à cette occasion le laboratoire Architectures, Cultures, Sociétés (ACS, UMR AUSSER 3329) de l’ENSA Paris-Malaquais ; elle est actuellement chercheuse au sein du laboratoire Gerphau (Groupe d’études et de recherches. Philosophie, Architecture, Urbain, UMR CNRS 7218 LAVUE). Sa recherche sur Le Corbusier, consacrée à son Voyage d’Orient, a commencé en 2011, l’année du centenaire de ce dernier. Elle a été responsable de l’organisation d’un colloque à Naples et commissaire de l’exposition « À travers Naples » portant sur le passage du Corbusier à Naples et au Musée national, au retour de son voyage en Orient (« Napoli est réussi », 2011). Elle y a consacré ensuite plusieurs articles et l’ouvrage Naples est réussi. Le retour en Occident de Le Corbusier, paru chez Officina Edizioni, Rome, en 2014.

Jorge Fernandez-Santos Ortiz-Iribas est architecte et historien de l’architecture ; il enseigne à l’école d’Architecture de l’université San Jorge à Saragosse. Il a obtenu son diplôme d’architecte à la Cornell University en 1992. Pensionnaire de l’Académie d’Espagne à Rome (2002-2004) et docteur en histoire et philosophie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.