Show Less
Restricted access

Dessillement numérique

Énaction, interprétation, connaissances

Series:

Maryvonne Holzem and Jacques Labiche

Cet essai présente la recherche chemin faisant de deux auteurs de disciplines différentes : linguistique et reconnaissance de formes. Il tisse leur réflexion à partir d’un questionnement commun : qu’est ce qu’interpréter ? Comment s’approprier des connaissances à partir de documents ? Le numérique peut-il y aider ? En s’appuyant sur plusieurs projets de recherche, les auteurs conçoivent une plateforme informatique qui donne le rôle principal à la créativité de l’utilisateur.

Adossé à la sémantique textuelle et à l’approche énactive, cet ouvrage tente un dessillement qui prenne le contre-pied des évidences ontologiques. Il rejette une vision réductionniste de l’humain issue du computationalisme et d’une approche managériale de la révolution numérique. Pour penser les interactions usager-plateforme, il articule la phénoménologie dans sa dimension sémiotique à l’herméneutique philologique appliquée à un corpus juridique.

La question du sens et de son advenue sous-tend ce travail qui participe des sciences de la culture et ainsi s’ouvre à une réflexion éthique et politique comme le souligne François Rastier dans la préface.

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



APPEL À L’ÉQUANIME LECTEUR

« […] si tu trouves que quelque chose n’a pas été traité complètement

ni poli à la perfection, juges-en avec équité et bonté »

(Vico, 2004, p. 76)1

Voici un livre écrit à quatre mains par deux scientifiques de parcours disciplinaires totalement dissemblables, l’une dans le champ de la linguistique et l’autre dans celui de l’analyse d’images. Tous deux préoccupés par l’irruption du sens en contexte, nous nous sommes opposés, d’abord séparément puis ensemble, au réductionnisme scientifique qui impose une vision objectivée du monde construite sur le modèle des sciences de la nature. Après plus d’une décennie de travaux communs, nous témoignons ici de nos efforts pour lier perception, représentation des connaissances et interprétation en questionnant les interactions homme-environnement médiées par l’ordinateur. Notre démarche pourrait doublement s’apparenter au verum ipsum factum2 d’un Giambattista Vico. Nous proposons en effet une lecture réflexive chemin faisant de nos expériences et de nos échecs afin d’affiner de nouvelles pistes, et nous appréhendons la connaissance comme action singulière d’un sujet couplé à son entour sémiotique via un artefact technique. Comme l’ont fait avant nous les promoteurs de la pensée complexe, nous saluons son effort intellectuel pour enraciner la participation à la raison dans la communauté des hommes, sa complexité, ses mœurs, ses langues aussi bien que dans l’historicité et la contingence individuelle.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.