Show Less
Restricted access

1866, une querelle d'Allemands?

Perceptions croisées et mémoire(s) d’un moment clé de l’histoire européenne

Series:

Edited By Jean-Noël Grandhomme

De juin à août 1866, une guerre fratricide (Deutscher Krieg ou Deutscher Bruderkrieg) oppose l’Empire d’Autriche, suivi par la plus grande partie de la Confédération germanique, au royaume de Prusse, allié à une quinzaine de petits États allemands et au royaume d’Italie. Étape décisive de l’unification de l’Allemagne, parachevée par la guerre contre la France en 1870, le conflit de 1866 est lourd de conséquences pour la suite de l’histoire européenne. On le présente souvent comme le triomphe d’une Allemagne protestante marquée par le militarisme et l’autoritarisme d’une Prusse agressive et expansionniste sur une germanité méridionale catholique, censée davantage cultiver le goût des arts que celui des armes. Cette vision simpliste a cependant fait l’objet de multiples révisions. En même temps, ce conflit forme une partie intégrante du processus d’unification de l’Italie.

Après avoir retracé les faits, sans doute pour la première fois de manière aussi détaillée en français, cet ouvrage s’intéresse à la perception des événements par les puissances européennes, mais aussi par les acteurs et spectateurs locaux, ainsi qu’à ses multiples conséquences proches ou lointaines, abordant finalement la mémoire de cette guerre.

Show Summary Details
Restricted access

5. « Il s’est passé quelque chose de grand sous nos yeux ». La guerre de 1866 et les Polonais de Galicie (Damian Szymcza)

Extract

5. « Il s’est passé quelque chose de grand sous nos yeux »

La guerre de 1866 et les Polonais de Galicie

Damian Szymczak (traduction de Rafał Dobek)

La Galicie ressent une première tension guerrière au début de 1866, quand les habitants de Cracovie, ville située non loin de la frontière prussienne, observent les efforts fébriles faits par les Autrichiens pour préparer la place forte de Cracovie au combat1. La population suit avec inquiétude la détérioration de la situation internationale.

Les nuages noirs qui s’amassent sur l’arène internationale accompagnent une situation interne compliquée dans la Monarchie des Habsbourg. Depuis 1860 elle traverse une série de transformations importantes. La défaite de 1859 a forcé l’empereur François-Joseph à entreprendre une œuvre de réforme de l’organisme d’État défaillant. L’Autriche a donc abandonné le néo-absolutisme pour le constitutionalisme2. Les Polonais ont suivi ce processus avec espoir et intérêt. Beaucoup d’entre eux ont se sont engagés dans l’insurrection, qui a éclaté en 1863 dans la Pologne russe. De grosses sommes ont été dépensées pour l’équipement des insurgés. En février 1864 le gouvernement de Vienne a donc placé la Galicie en état de siège. Une pluie de sanctions, de vexations et d’amendes s’est abattue sur les Polonais. De surcroît, la sanglante répression de l’insurrection par l’armée du tsar Alexandre II...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.