Show Less
Restricted access

1866, une querelle d'Allemands?

Perceptions croisées et mémoire(s) d’un moment clé de l’histoire européenne

Series:

Edited By Jean-Noël Grandhomme

De juin à août 1866, une guerre fratricide (Deutscher Krieg ou Deutscher Bruderkrieg) oppose l’Empire d’Autriche, suivi par la plus grande partie de la Confédération germanique, au royaume de Prusse, allié à une quinzaine de petits États allemands et au royaume d’Italie. Étape décisive de l’unification de l’Allemagne, parachevée par la guerre contre la France en 1870, le conflit de 1866 est lourd de conséquences pour la suite de l’histoire européenne. On le présente souvent comme le triomphe d’une Allemagne protestante marquée par le militarisme et l’autoritarisme d’une Prusse agressive et expansionniste sur une germanité méridionale catholique, censée davantage cultiver le goût des arts que celui des armes. Cette vision simpliste a cependant fait l’objet de multiples révisions. En même temps, ce conflit forme une partie intégrante du processus d’unification de l’Italie.

Après avoir retracé les faits, sans doute pour la première fois de manière aussi détaillée en français, cet ouvrage s’intéresse à la perception des événements par les puissances européennes, mais aussi par les acteurs et spectateurs locaux, ainsi qu’à ses multiples conséquences proches ou lointaines, abordant finalement la mémoire de cette guerre.

Show Summary Details
Restricted access

6. Splendeurs et misères d’un lieu de mémoire. Les Croates et la bataille de Vis (1866) (Edi Miloš)

Extract

6. Splendeurs et misères d’un lieu de mémoire

Les Croates et la bataille de Vis (1866)

Edi Miloš

Quand un Dalmate drapé dans sa guenille viendra, au nom du combat de Lissa, dire à un Génois parlant pompeusement de la marine italienne : « Avec mes vieux canons et mes vieux navires, je vaux mieux que toi armé des engins de guerre des grandes races du nord », n’est-ce pas au gouvernement de l’Italie et à son roi que l’insulte remonte à travers le cœur ulcéré du peuple ?1

Louis Buloz

Les événements qui se sont déroulés au cours du printemps et de l’été de 1866 en Europe centrale méritent l’attention tant par leurs effets à l’échelle continentale que par leurs conséquences pour la Monarchie des Habsbourg-Lorraine et les contrées méridionales de celle-ci. L’équilibre international maintenu tant bien que mal depuis le Congrès de Vienne s’est effondré. Le principe des nationalités semble l’avoir emporté sur la tradition et la légitimité politiques. En réalité, si la « guerre de Sept semaines » a certes donné une impulsion décisive à l’unification allemande, le conflit déclenché par la question vénète marque un coup d’arrêt durable à l’expansion italienne au détriment de l’Autriche. Les Croates n’auront pas été étrangers à ce bilan plus nuancé qu’il n’y paraît à première vue.

Au début des années 1860, ce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.