Show Less
Restricted access

1866, une querelle d'Allemands?

Perceptions croisées et mémoire(s) d’un moment clé de l’histoire européenne

Series:

Edited By Jean-Noël Grandhomme

De juin à août 1866, une guerre fratricide (Deutscher Krieg ou Deutscher Bruderkrieg) oppose l’Empire d’Autriche, suivi par la plus grande partie de la Confédération germanique, au royaume de Prusse, allié à une quinzaine de petits États allemands et au royaume d’Italie. Étape décisive de l’unification de l’Allemagne, parachevée par la guerre contre la France en 1870, le conflit de 1866 est lourd de conséquences pour la suite de l’histoire européenne. On le présente souvent comme le triomphe d’une Allemagne protestante marquée par le militarisme et l’autoritarisme d’une Prusse agressive et expansionniste sur une germanité méridionale catholique, censée davantage cultiver le goût des arts que celui des armes. Cette vision simpliste a cependant fait l’objet de multiples révisions. En même temps, ce conflit forme une partie intégrante du processus d’unification de l’Italie.

Après avoir retracé les faits, sans doute pour la première fois de manière aussi détaillée en français, cet ouvrage s’intéresse à la perception des événements par les puissances européennes, mais aussi par les acteurs et spectateurs locaux, ainsi qu’à ses multiples conséquences proches ou lointaines, abordant finalement la mémoire de cette guerre.

Show Summary Details
Restricted access

5. Les Célébrations du centenaire du rattachement de la Lorraine à la France à Nancy et à Lunéville en 1866 : l’impératrice Eugénie en Lorraine (Raphaëlle Py)

Extract

5. Les Célébrations du centenaire du rattachement de la Lorraine à la France à Nancy et à Lunéville en 1866 : l’impératrice Eugénie en Lorraine1

Raphaëlle Py

Le 23 février 1766 Stanislas Leszczynski, duc de Lorraine, meurt dans son château de Lunéville. Le duché de Lorraine est alors rattaché, comme le prévoyaient les clauses du traité de Vienne de 1738, au royaume de France, où règne son gendre, Louis XV. En 1866 la France s’apprête donc à fêter le centenaire du rattachement de la Lorraine. Des journées de festivités sont prévues à Bar-le-Duc, mais aussi du 14 au 17 juillet à Nancy, et les 18 et 19 à Lunéville. L’empereur Napoléon III doit présider ces journées de fêtes.

Cependant, l’été de 1866 est marqué par la guerre austro-prussienne, qui se déroule de juin à août, et dont l’étape décisive a lieu le 3 juillet. La bataille de Sadowa, défaite écrasante pour l’Autriche, complique les relations internationales, notamment entre la France et la Prusse. En effet, avant le début de la guerre, le chancelier ministre-président de Prusse Otto von Bismarck, très habile diplomate, avait obtenu la neutralité de la France dans le conflit au moyen de vagues promesses de compensations territoriales (comme par exemple l’éventuelle annexion du Luxembourg par la France). Mais la défaite éclair de l’Autriche met Napoléon III dans...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.