Show Less
Restricted access

1866, une querelle d'Allemands?

Perceptions croisées et mémoire(s) d’un moment clé de l’histoire européenne

Series:

Edited By Jean-Noël Grandhomme

De juin à août 1866, une guerre fratricide (Deutscher Krieg ou Deutscher Bruderkrieg) oppose l’Empire d’Autriche, suivi par la plus grande partie de la Confédération germanique, au royaume de Prusse, allié à une quinzaine de petits États allemands et au royaume d’Italie. Étape décisive de l’unification de l’Allemagne, parachevée par la guerre contre la France en 1870, le conflit de 1866 est lourd de conséquences pour la suite de l’histoire européenne. On le présente souvent comme le triomphe d’une Allemagne protestante marquée par le militarisme et l’autoritarisme d’une Prusse agressive et expansionniste sur une germanité méridionale catholique, censée davantage cultiver le goût des arts que celui des armes. Cette vision simpliste a cependant fait l’objet de multiples révisions. En même temps, ce conflit forme une partie intégrante du processus d’unification de l’Italie.

Après avoir retracé les faits, sans doute pour la première fois de manière aussi détaillée en français, cet ouvrage s’intéresse à la perception des événements par les puissances européennes, mais aussi par les acteurs et spectateurs locaux, ainsi qu’à ses multiples conséquences proches ou lointaines, abordant finalement la mémoire de cette guerre.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusions (Laurent Jalabert)

Extract

Conclusions

Laurent Jalabert

1866, une querelle d’Allemands ? Perceptions croisées et mémoires. Le titre de la rencontre tenue à Nancy à l’automne de 2016 était un appel à ouvrir le champ de la réflexion et de l’analyse, en partant en quelque sorte du noyau – la Prusse et l’Autriche, dont le conflit est éclairé par le texte de Benoît Lemay – pour élargir le prisme de lecture, et c’est bien ce que montre l’ensemble des textes ici réunis. En effet, le lecteur peut constater que les approches ne se limitent pas à une vision trop franco-centrée et c’est heureux. La volonté a été d’interroger l’événement 1866, certes du côté français, mais aussi du côté du monde germanique et slave, en cherchant, chez les protagonistes et leurs voisins immédiats, quels ont été les ressentis, la portée et les éventuelles mémoires de cette année 1866. Car, il faut ici le préciser, l’un des apports de cet ouvrage est justement de ne pas se focaliser uniquement sur la guerre elle-même, notamment sur la bataille de Sadowa – même si c’est ce qui « reste » souvent dans nos mémoires historiennes, elle ne résume pas à elle seule l’ensemble de la guerre –, pour montrer en quoi cette querelle austro-prussienne constitue un événement important tant pour l’histoire allemande, autrichienne, que pour l’histoire italienne, luxembourgeoise, roumaine, etc., bref, l’histoire européenne.

Ces perceptions croisées sont nécessaires pour r...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.