Show Less
Restricted access

L’État dans tous ses états

Series:

Sophie Wintgens and Audrey Weerts

Depuis l’avènement de l’État moderne au 17e siècle, l’État a connu de nombreuses évolutions. De l’idée d’État-nation en passant par celle d’État-providence, le concept s’est imposé dans nos sociétés contemporaines. Toutefois, son affirmation en tant que forme d’organisation du pouvoir politique s’accompagne également de questionnements croissants. L’État a-t-il la capacité de répondre aux enjeux nationaux et internationaux actuels ? Soumis à un grand nombre de contraintes tant internes qu’externes, dispose-t-il encore d’une marge de manœuvre ? Est-il en voie de transformation, voire de disparition ?

Cet ouvrage collectif a pour objectif d’apporter un éclairage original à ces interrogations. Construit autour de trois grands axes de réflexion mettant tous les aspects de l’État en question, il est un terrain d’échange entre plusieurs disciplines des sciences sociales. Mêlant réflexions théoriques et études de cas, il vise à enrichir le débat sur les évolutions de l’État dans une perspective pluridisciplinaire.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion (Sophie Wintgens / Audrey Weerts)

Extract

| 159 →

Conclusion

Sophie WINTGENS et Audrey WEERTS

Si « l’État n’est pas une forme de pouvoir naturel », il a néanmoins réussi à s’imposer comme le type de gouvernement dans les sociétés contemporaines. Le pouvoir étatique s’est essentiellement construit sur la base de monopoles, dont le plus important demeure à l’heure actuelle le monopole de la violence physique légitime. Cette affirmation de l’État comme forme exclusive d’organisation du pouvoir politique s’est réalisée conjointement avec son institutionnalisation et sa bureaucratisation. Ces considérations ne doivent toutefois pas occulter la dynamique du phénomène étatique. Dans la construction historique de l’État, deux grandes évolutions majeures ont ainsi été relevées : tout d’abord, l’apparition de l’État-nation résultant de l’intrication croissante entre l’État et la Nation, et puis celle de l’État-providence, illustration de l’élargissement du champ d’action de l’État au-delà de ses fonctions régaliennes. Ces deux idées ont été tour à tour remises en cause, soulevant à chaque fois la question du rôle de l’État.

Aujourd’hui, cette remise en question de l’État se poursuit. Institution par laquelle la plupart des sociétés se sont organisées politiquement, il voit son rôle contesté et ses modes d’action poussés à la transformation par la mondialisation. Sa souveraineté est ainsi mise au défi par l’interdépendance économique associée à la mondialisation économique et financière, la crise écologique mondiale, les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.