Show Less
Restricted access

Modèles de la ville durable en Asie / Asian models of sustainable city

Utopies, circulation des pratiques, gouvernance / Utopia, circulation of practices, governance

Series:

Edited By Divya Leducq, Helga-Jane Scarwell and Patrizia Ingallina

Le monde est désormais entré dans l’ère de l’urbain, la majorité des habitants de la planète vivant en ville. Rassemblant les deux tiers de la population mondiale, l’Asie concentre plus de la moitié des villes vulnérables dans le monde. Le thème de la ville durable en Asie s’est donc imposé comme central pour cet ouvrage qui rassemble des contributeurs dont l’expertise sur le développement urbain en Asie est reconnue, et qui viennent d’horizons scientifiques, professionnels et géographiques divers.

L’éclairage interdisciplinaire des modes de fabrication de la ville durable en Asie permet de renforcer les connaissances sur ce domaine de recherche. Par ailleurs, l’originalité de cet ouvrage est de ne pas se centrer sur un pays ou une ville particulière d’Asie mais de proposer une série de contributions croisées sur de nombreux cas d’étude et de laboratoires urbains hautement significatifs en Chine, Inde, Corée, Japon, etc.

Ce livre s’organise en trois parties : il étudie dans un premier temps les modèles théoriques existants, puis leur mise en application et finalement leur capacité à répondre aux urgences sociétales. Cette réflexion est également enrichie par les contributions du Pr. Klaus R. Kunzmann, l’un des urbanistes les plus reconnus sur la scène académique mondiale, européenne et asiatique.

Show Summary Details
Restricted access

Postface 1. De la durabilité à la résilience dans les villes asiatiques, vingt-cinq ans de réflexion (Frédéric Durand)

Extract

← 402 | 403 →

POSTFACE 1

De la durabilité à la résilience dans les villes asiatiques, vingt-cinq ans de réflexion

Frédéric DURAND

Professeur de géographie à l’université Toulouse II-Jean Jaurès, chercheur au LISST-CIEU, UMR 5193, chercheur associé à l’Institut de recherches Asiatiques (IrAsia) UMR 7306

Depuis un quart de siècle, la question de la « durabilité » s’est imposée dans les questionnements urbains et plus globalement sociétaux, au point qu’elle a fini par se banaliser et paraître évidente. Une prise de recul par rapport à ce que la manière dont le monde était considéré avant la popularisation de cette expression permet de montrer les limites de cette approche et de percevoir en quoi elle peut s’avérer paradoxalement contre-productive.

De fait, la notion de « durabilité » qui est désormais liée de façon quasi intrinsèque à celle de « développement durable », particulièrement dans les pays des Suds, a seulement véritablement pris place dans les discours urbains à partir de la conférence des Nations unies sur l’environnement à Rio en 1992, qui était elle-même héritière de la réflexion coordonnée par Gro Harlem Brundtland dans le rapport Notre Avenir à tous, en 1987. Ces questionnements avaient cependant eu des précurseurs, notamment en 1972 la première conférence sur l’environnement de l’ONU à Stockholm ainsi que le rapport du Club de Rome, et, en 1976, la première conférence...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.