Show Less
Restricted access

Approches plurielles du nom sans déterminant

Distributions, interprétations, fonctions

Series:

Edited By Paula Prescod

Réunir des approches plurielles permettant d’analyser les distributions, interprétations et fonctions des noms sans déterminant, tel est l’objet de cet ouvrage. Son originalité réside dans la volonté d’interroger des problématiques liées au caractère composite de la non-actualisation de l’article dans divers contextes et au travers de différentes langues. Se côtoient donc ici des analyses sémantiques et des considérations syntaxiques sans se passer des perspectives constructionnelles, énonciatives ou pragmatiques. Le choix de réunir des contributions qui adoptent diverses perspectives théoriques est guidé par la diversité des résultats escomptés quant aux fonctions des noms sans déterminant mais aussi par la pluralité des appréciations de ce phénomène linguistique tant du point de vue distributionnel qu’interprétatif.

L’unité de l’ouvrage tient à l’attention portée à la nécessité de faire émerger des terrains d’interaction et d’ouvrir de nouveaux chantiers de recherche pour des langues dont les distributions et les valeurs des noms avec ou sans déterminant sont relativement bien documentées – comme l’anglais, l’arabe classique, le chinois, le français, le grec, l’italien et le japonais – mais également pour des langues qui le sont moins, comme l’arabe tunisien, le créole à base française de Guyane, le créole à base anglaise de St-Vincent-et-les-Grenadines.

Show Summary Details
Restricted access

Les noms nus après AVEC et SANS (Bert Le Bruyn)

Extract

Les noms nus après AVEC et SANS

Bert Le Bruyn1

Utrecht Institute of Linguistics

Résumé : Nous développons une analyse sémantique des prépositions avec et sans, des représentants des prototypes sémantiques AVEC et SANS. L’analyse nous permet d’expliquer – d’une part – pourquoi ces deux prépositions se rangent parmi celles qui admettent l’emploi de noms nus plus facilement que d’autres, et – d’autre part – pourquoi les noms nus sont encore plus productifs avec SANS qu’avec AVEC. Notre base empirique est l’étude de Kiss et Roch (2014), augmentée d’une étude de corpus qualitative pour le français. Notre point de départ théorique est l’analyse que Le Bruyn, de Swart et Zwarts (2016) ont développée pour AVOIR.

Mots-clés : AVEC, SANS, AVOIR, noms nus, sémantique

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.