Show Less
Restricted access

Pour une histoire connectée et transnationale des épurations en Europe après 1945

Series:

Edited By Marc Bergère, Jonas Campion, Emmanuel Droit, Dominik Rigoll and Marie-Bénédicte Vincent

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe libérée est traversée par une même soif de justice à l’égard des anciens ennemis et de leurs collaborateurs. Ce livre interroge ce « moment 1945 » comme une expérience, sinon totalement commune, du moins largement partagée par delà la coupure Est-Ouest du continent qui s’installe rapidement. Dans une perspective d’histoire comparée, son objectif premier est de faire dialoguer des historiographies nationales des « épurations » déjà riches mais qui s’ignorent le plus souvent. Au-delà, le pari de cet ouvrage collectif réside dans sa capacité à proposer de manière originale les bases d’une histoire connectée et transnationale des épurations européennes. Pour ce faire, les auteurs portent une attention particulière aux phénomènes de circulation et de transferts en matière de normes, de pratiques, voire d’acteurs des épurations, puis des « dés-épurations ». De même, ils accordent une place privilégiée aux populations « déplacées » dans ce contexte, en considérant les expulsés, exilés et réfugiés comme un autre phénomène marquant de l’histoire chaotique de l’Europe post-1945 qu’il convient de relier à l’histoire des épurations.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 10 — La punition des Allemands d’Europe centre- et sud-orientale et d’URSS après 1945 : genèse d’une rémigration durable (Gwénola Sebaux)

Extract

← 162 | 163 →

CHAPITRE 10

La punition des Allemands d’Europe centre- et sud-orientale et d’URSS après 1945 : genèse d’une rémigration1 durable

Gwénola SEBAUX

Université catholique de l’Ouest (Angers)

Cette contribution se fonde sur l’histoire de la colonisation germanique en Europe centre- et sud-orientale et dans l’Empire russe. On s’attachera à la présence historique de minorités allemandes dans trois États : la Pologne, la Roumanie et l’ex-URSS, pour analyser l’impact de la Seconde Guerre mondiale sur les « Allemands ethniques » dans ces trois aires géographiques. La perspective comparatiste trinationale offre l’avantage de permettre une analyse différenciée des phénomènes d’épuration d’après-guerre. On articulera de surcroît la réflexion autour de deux axes, afin de croiser les perspectives Est-Ouest. Cette grille d’analyse met en lumière la dialectique engagée au lendemain de la guerre de part et d’autre du Rideau de fer : à l’Est, la punition engagée par les régimes communistes à l’encontre des minorités « fascistes », à l’Ouest (en Allemagne fédérale) la protection des compatriotes « allemands de l’étranger » au nom de la solidarité nationale. Punition versus protection : tel est en effet le point ← 163 | 164 → d’articulation stratégique, qui sous-tend durant toute la guerre froide les relations de l’Allemagne fédérale avec ses voisins orientaux et l’URSS, en termes diplomatiques et économiques. Pour en éclairer les ressorts cachés et les enchaînements logiques, on fera d’abord une...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.