Show Less
Restricted access

La domination comme expérience européenne et américaine à l'époque moderne

Series:

Edited By David Chaunu and Séverin Duc

Issus d’un colloque organisé en Sorbonne en juin 2017, les articles publiés dans cet ouvrage interrogent les imaginaires et les pratiques de la domination politique à l’époque moderne. (Re)conquêtes, révoltes, révolutions, répressions, crises de régime, expansion coloniale sont l’objet de cet ouvrage et sont envisagés comme autant d’épreuves pour les sociétés modernes, confrontées au risque de leur anéantissement et à la nécessité de leur réinvention. Ce volume propose d’étudier ces moments à la lumière des acquis récents de l’histoire politique et sociale, en interrogeant les processus de domination dans l’Europe moderne et ses prolongements ultramarins par-delà l’Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

L’Irlande comme laboratoire de l’empire anglais dans la Chesapeake et aux Antilles au XVIIe siècle ? (Élodie Peyrol-Kleiber)

Extract

← 80 | 81 →

L’Irlande comme laboratoire de l’empire anglais dans la Chesapeake et aux Antilles au XVIIe siècle ?

Élodie PEYROL-KLEIBER

Université de Poitiers

L’Irlande fut la première colonie anglaise. C’est en cela, entre autre, que l'on peut parler de laboratoire. C’est en Irlande que les premières expérimentations de la gestion de l’Autre eurent lieu. Malgré la proximité géographique, les deux peuples étaient différents de maintes manières. Ainsi, et ce dès le XIIIe siècle, les Anglais, pour asseoir leur domination, construisirent une image, des représentations, des stéréotypes sur les Irlandais. L’intérêt premier que l’Irlande offrait aux Anglais était ses terres. Néanmoins, cette même proximité géographique rendait l’île potentiellement dangereuse car elle était un possible tremplin pour une invasion de l’Angleterre. Vint s’ajouter à cela, aux XVIe et XVIIe siècles, le fait que la majorité des Irlandais natifs (Gaels) et des Old English (descendants des conquérants normands) étaient catholiques, donc considérés comme des traîtres puisqu’ils se soumettaient à l’autorité du pape et et non à celle du monarque anglais, à la tête de l'Église anglicane. À travers cet article, je démontrerai que les Anglais acquirent une certaine expérience de la manière dont un empire doit gérer les populations colonisées en Irlande, notamment à travers la construction de stéréotypes comme outils de domination. Et que cet outil fut réutilis...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.