Show Less
Restricted access

Sagesse et résistance dans les littératures francophones

Series:

Edited By Marc Quaghebeur

Après avoir abordé les modalités des relations entre Violence et Vérité dans les littératures francophones, ce volume s’attache à des formes littéraires de Résistance. Celles-ci entendent souvent dépasser les réponses purement violentes et manifester ainsi leur refus de l’assujettissement, par des Sagesses – répliques souvent plus subtiles à la barbarie et à la domination. Elles circonviennent beaucoup mieux l’adversaire, comme le « sujet supposé savoir » dont parlent les psychanalystes. Ce parcours se fait au travers de textes francophones venus de latitudes très diverses : du Vietnam au Liban, du Maghreb à l’Afrique centrale, de la Suisse et de la Belgique aux Amériques. Ce faisant, c’est à un florilège d’esthétiques diverses que se voit convié le lecteur. Ce livre touche en effet aussi bien au symbolisme qu’à la postmodernité, en passant par les grandes voix du Maghreb ou des Antilles dans le contexte du dernier demi-siècle. Le propos ne s’organise pas pour autant en fonction des aires géographiques. Il montre que les soi-disant opacités francophones, leurs poét(h)iques, leurs hybridations ou leurs chemins de traverse constituent toujours des réponses à des situations historiques. Elles sont, qui plus est, très révélatrices de la dynamique du système franco-francophone. Trente-cinq études, pour ce faire, et qui font saisir de près le fait que ces œuvres sont loin d’être périphériques.

Show Summary Details
Restricted access

Mémoires parallèles et concurrentes La mythification de l’Histoire à travers Les Années avalanche de Juvénal Ngorwanubusa (Concilie Bigirimana)

Extract

← 188 | 189 →

Mémoires parallèles et concurrentes

La mythification de l’Histoire à travers Les Années avalanche de Juvénal Ngorwanubusa

Concilie BIGIRIMANA

Université du Burundi (Bujumbura – Burundi)

Deux jeunes paysannes d’ethnies différentes, Kanyana et Gasuka, quittent la campagne et s’installent dans la ville de Bujumbura en vue d’un lendemain meilleur. Devenues coépouses, les deux femmes, que la tradition semble rapprocher, vont d’abord se brouiller suite aux rivalités conjugales. Elles se déchireront ensuite en tentant d’expliquer à leurs fils respectifs, Sankara et Savimbi, qui ont constaté que quelques traits les différencient, leurs origines ethniques. Kanyana et Gasuka vont se diviser définitivement à cause de la crise sociale que traverse le pays, tandis que leurs fils, présentés comme des frères siamois, vont se séparer à coups de bistouri ethnique. Leur vision opposée de la société burundaise met le pays à feu et à sang en creusant un profond fossé entre les Hutu et les Tutsi. Les « Années avalanche » qui s’abattent sur le Burundi ne s’arrêteront qu’avec le dialogue entrepris par les deux composantes ethniques.

Comme le suggère ce résumé, le récit de Juvénal Ngorwanubusa s’inspire largement de la société burundaise bâtie sur les clivages ethniques. Le texte, contrairement à beaucoup d’autres productions testimoniales qui privilégient la voix de la victime, accorde une grande place à l’Histoire et à son interprétation mitigée, en emmenant le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.