Show Less
Restricted access

Léo Hamon (1908-1993)

Series:

Edited By Gilles Le Béguec

Avocat, résistant, professeur agrégé des Facultés de droit, dirigeant politique, sénateur (1946-1954) puis député (1968-1969)… Le parcours de Léo Hamon est l’un des plus riches du XXe siècle, et peut-être l’un des plus révélateurs de son époque.

Cet ouvrage, issu d’un colloque tenu en décembre 2013, organisé par l’Institut Georges Pompidou, le Centre d’histoire de Sciences Po et la Fondation Charles de Gaulle, revient sur les différentes facettes de son parcours : des premiers engagements à gauche à la rencontre avec le gaullisme en passant par le MRP, du Conseil municipal de Paris à la Libération aux fonctions de porte-parole du Gouvernement sous Jacques Chaban-Delmas (1969-1972), du juriste praticien et commentateur de la pratique institutionnelle au défenseur d’une certaine approche des relations internationales.

Se dessine ainsi le portrait multiple d’une figure singulière. Le caractère de Léo Hamon est marqué par la diversité de ses centres d’intérêt, la fidélité à ses engagements et à ses idées, son extrême rigueur intellectuelle, sa curiosité et son ouverture d’esprit. Les communications ici rassemblées sont autant de points d’entrée sur une personnalité méconnue et fascinante.

Show Summary Details
Restricted access

Le temps des apprentissages (Gilles Le Béguec)

Extract

← 12 | 13 →

Le temps des apprentissages

Gilles LE BÉGUEC

Université Paris X-Nanterre

La présente communication est consacrée aux années de formation intellectuelle et politique de celui qui n’est pas encore Léo Hamon. Elle couvre la période allant des expériences initiales, dans le milieu des étudiants inscrits à la Faculté de droit de l’Université de Paris principalement, jusqu’à l’entrée de la France en guerre et aux ruptures qu’elle a entraînées. Il convient toutefois de préciser qu’en ce qui concerne la formation intellectuelle stricto sensu l’essentiel est acquis dès le milieu des années 19301.

En d’autres termes, l’objectif consiste ici à procéder à une sorte d’inventaire des lieux d’apprentissage qui ont été en même temps des lieux de sociabilité propices à la constitution de réseaux d’affinités et d’amitiés dont beaucoup ont perduré bien après le conflit de 1939-1945 et la descente dans l’arène électorale. On fera état à ce propos d’un regret : il aurait sans doute fallu en effet insister davantage sur les influences exercées au sein du milieu familial et sur le rôle d’un certain nombre de personnalités appartenant ou ayant appartenu au cercle des relations d’un père devenu physiquement lointain. Bornons-nous à constater que trois grands aînés venant du dit cercle ont veillé, à des titres divers, sur les premiers pas du jeune Léo Goldenberg. Il s’agit de l’omniprésent...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.