Show Less
Restricted access

Léo Hamon (1908-1993)

Series:

Edited By Gilles Le Béguec

Avocat, résistant, professeur agrégé des Facultés de droit, dirigeant politique, sénateur (1946-1954) puis député (1968-1969)… Le parcours de Léo Hamon est l’un des plus riches du XXe siècle, et peut-être l’un des plus révélateurs de son époque.

Cet ouvrage, issu d’un colloque tenu en décembre 2013, organisé par l’Institut Georges Pompidou, le Centre d’histoire de Sciences Po et la Fondation Charles de Gaulle, revient sur les différentes facettes de son parcours : des premiers engagements à gauche à la rencontre avec le gaullisme en passant par le MRP, du Conseil municipal de Paris à la Libération aux fonctions de porte-parole du Gouvernement sous Jacques Chaban-Delmas (1969-1972), du juriste praticien et commentateur de la pratique institutionnelle au défenseur d’une certaine approche des relations internationales.

Se dessine ainsi le portrait multiple d’une figure singulière. Le caractère de Léo Hamon est marqué par la diversité de ses centres d’intérêt, la fidélité à ses engagements et à ses idées, son extrême rigueur intellectuelle, sa curiosité et son ouverture d’esprit. Les communications ici rassemblées sont autant de points d’entrée sur une personnalité méconnue et fascinante.

Show Summary Details
Restricted access

Les archives de Léo Hamon (Dominique Parcollet)

Extract

← 234 | 235 →

Les archives de Léo Hamon

Dominique PARCOLLET

Centre d’histoire de Sciences Po

Les archives de Léo Hamon, d’un volume supérieur à 200 cartons, forment un ensemble construit, organisé en sept séquences. Elles ont été confiées à la Fondation nationale des sciences politiques par son épouse Marie-Claude Hamon en 1992 et y sont librement consultables1. Plusieurs stagiaires ou chercheurs ont largement contribué à classer ce fonds d’archives « foisonnant » : Anna Konieczna, Benoît Marejus, Rachel Mazuy, Sabo Mujeni, Charles Riondet, Émilia Robin, Odile Rudelle, Clara Tagliamento : qu’ils en soient remerciés.

Un premier ensemble de 44 cartons présente quelques données biographiques, puis ses activités dans la Résistance dont le plus beau document est un journal rédigé pendant la guerre (2 000 feuillets environ), et enfin ses activités d’avocat et d’enseignant. Suivent 14 cartons de courriers datés de 1960 à 1993.

Un deuxième ensemble de 23 cartons retrace sa carrière politique : élection au Conseil de la République en 1946, liens avec Pierre Mendès France, adhésion au MRP puis exclusion en 1954, membre de l’UDR puis du Mouvement pour le socialisme par la participation (MSP). Le contenu d’un carton décrit son soutien à Michel Debré – au premier tour – lors des élections présidentielles de 1981 et son appel à voter François Mitterrand au deuxième tour.

Un troisième ensemble, le plus volumineux, concerne ses...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.