Show Less
Restricted access

L’essentiel de la médiation

Le regard des sciences humaines et sociales

Edited By Michele De Gioia and Mario Marcon

Est-ce qu’un linguiste envisage la médiation de la même façon qu’un juriste ou un didacticien ? Est-ce que la médiation cognitive a quelque chose à voir avec la médiation interculturelle et la médiation institutionnelle ? Est-ce que le médiateur culturel, le médiateur social et le médiateur urbain exercent le même travail ? Lorsque la médiation apparaît dans des textes ou des discours, on saisit sommairement à quoi elle renvoie, d’autant plus que sa définition s’enrichit des connaissances, des compétences, des pratiques et des situations propres aux domaines qui la concernent.

Cet ouvrage questionne « l’essentiel de la médiation » suivant le regard des sciences humaines et sociales. Des scientifiques, experts, professionnels apportent des éclairages par une approche globalement pluridisciplinaire et quelquefois interdisciplinaire, à partir des sciences du langage, sciences de l’information et de la communication, sciences de l’éducation, sociologie, philosophie, droit. Leurs contributions mettent en lumière des traits conceptuels transdisciplinaires faisant consensus, dans le but de parvenir à une caractérisation conceptuelle à la fois transversale et autonome de la médiation.

Show Summary Details
Restricted access

Antonella Leoncini Bartoli: La médiation à la lumière de la traduction ou dénouer des sacs de noeuds

La médiation à la lumière de la traduction

ou dénouer des sacs de nœuds

Extract

Antonella Leoncini BartoliUniversité de Rome « La Sapienza »

La science serait totalement embouteillée

si les concepts ne migraient pas clandestinement.

Edgar Morin, Introduction à la pensée complexe (2005 : 154)

Il est aisé de constater que les points de convergence et les analogies entre la notion de médiation et celle de traduction sont nombreux. La nécessité de parvenir à un consensus interdisciplinaire sur le concept de médiation oblige la réflexion à un retour sur l’essence et la pratique de chacune de ces deux notions relevant du domaine des sciences humaines, caractérisées par une dimension interdisciplinaire et dont le vecteur principal est la langue.

Notre démarche sera donc de type comparatif1 et empruntera à l’une et à l’autre notion le cadre théorique de référence.

Nous pouvons tout d’abord observer que nombre de synonymes ou de termes sémantiquement apparentés ainsi que maintes métaphores leur sont communes, telles que celles de « pont », de « passerelle », de « relais » définissant le médiateur ou le traducteur comme des « passeurs » dont la compétence est de « dénouer des sacs de nœuds »2. ←211 | 212→Souvent même, le terme traduction est employé pour décrire ou définir la médiation et ses pratiques ou inversement : « Le médiateur doit repérer les mots importants, les traduire explicitement, car à la base des malentendus, il y a les mal-dits » (Guillaume-Hofnung 2000 : 90). De même,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.