Show Less
Restricted access

Un dénuement fastueux

Les œuvres d’art dans les chartreuses médiévales

Series:

Cristina Dagalita

En 1385, le duc de Bourgogne Philippe le Hardi fonde la chartreuse de Champmol, près de Dijon. Les œuvres somptueuses réalisées pour ce monastère reflètent-elles la spiritualité des chartreux ? Cet ouvrage propose un regard transversal sur l’art produit pour les moines chartreux au cours du Moyen Âge. Il analyse la manière dont ceux-ci envisageaient la création artistique, d’après le témoignage de leurs textes normatifs ou mystiques. Peut-on dire qu’il y a eu un « art chartreux » ? La présent livre explore les mécanismes de la commande artistique en se plaçant du point de vue d’un ordre placé sous le sceau de l’austérité, mais destinataire de nombreuses œuvres d’art.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 5. Le monastère royal de Miraflores, près de Burgos

Extract

Chapitre 5

Le monastère royal de Miraflores, près de Burgos

Les chartreux en Aragon et en Castille

Comme une somme ou un couronnement des projets de Vauvert et de Champmol, la maison de Burgos est cette fondation royale qui accueille le tombeau de son bienfaiteur, Jean II de Castille (1406-1454). Au milieu du XVe siècle, la royauté espagnole était de longue date liée à l’ordre des chartreux. À peine fut-­il instauré que le premier roi d’Aragon, comte de Barcelone et marquis de Provence, Alphonse II (1162-1196), demandait au chapitre général la permission d’établir le couvent de Scala Dei, entre Tarragone et Lérida, au cœur du pays reconquis sur les Maures551. Si l’autorisation fut accordée en 1163, l’année 1194, lorsque les premiers moines arrivèrent de Provence, est parfois considérée celle de l’effective fondation de la chartreuse552. Dans une semblable démarche d’asentamiento visant à ancrer la population chrétienne sur les nouvelles terres, s’inscrit l’institution en 1272 de Porta Coeli, première maison du royaume de Valence sur lequel Jaime Ier (1213-1276) avait étendu sa domination553. De façon constante, les rois d’Aragon veillèrent à protéger ces monastères, en confirmant leurs privilèges ou en augmentant leurs possessions, jusqu’au règne de Martin Ier (1396-1410), souverain particulièrement dévoué aux chartreux, qu’il installe en 1385 à Valldecrist554, et aussi, en 1399, à Valldemossa555.

Ce furent également les rois qui prirent...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.