Show Less
Restricted access

Photo / Objet / Concept

Pour une lecture élargie de la photographie dans l’art conceptuel

Series:

Edited By Larisa Dryansky and Guillaume Le Gall

Cet ouvrage entend modifier le point de vue sur l’art conceptuel en partant des multiples manières dont des artistes associés au mouvement ont eu recours à la photographie. Cette approche de l’art conceptuel nécessite de prendre de la distance par rapport au modèle anglo-américain en élargissant l’observation à d’autres aires géographiques comme celles du Brésil, de l’Italie, du Japon et de la Pologne. Le choix d’une focale élargie rassemble également des notions a priori étrangères à l’idée de dématérialisation de l’art qui reste attachée à l’historiographie de l’art conceptuel. La triade « Photo / Objet / Concept » insiste sur la dimension matérielle des expressions artistiques étudiées. La notion d’objet constitue en effet une des idées directrices de ce volume. Elle permet d’interroger les caractéristiques matérielles du médium à travers des pratiques spécifiques comme la sculpture, la délégation ou l’exposition. Reconsidérer l’usage et les pratiques de la photographie au sein de l’art conceptuel amène à renouveler la réception d’un moment historique pour comprendre l’importance et la place du médium dans l’art d’aujourd’hui.

Show Summary Details
Restricted access

Vincent Bonin: « Sans aucune fin assignable ». Le passage du conceptualisme au photoconceptualisme à Vancouver

« Sans aucune fin assignable ».

Extract

Le passage du conceptualisme auphotoconceptualisme à Vancouver

Vincent Bonin

Ian Wallace a distingué récemment une période structurale (la dernière portion des années 1960) d’une phase sémiotique (les années 1970) de sa pratique1. L’un de ses contemporains, Victor Burgin, a proposé, lui aussi rétrospectivement, un découpage évolutif semblable afin de décrire la trajectoire de ses recherches sur les protocoles sociaux de la photographie, amorcée avec des propositions sous l’influence de la philosophie pragmatique. Il a fait ensuite bifurquer sa réflexion en couplant la sémiotique à la psychanalyse2. Une séquence analogue se dessine dans les mises en récit du parcours intellectuel de plusieurs artistes de la mouvance conceptualiste3. Leur brève idylle avec la linguistique et les tautologies de Ludwig Wittgenstein a pris fin pour certains d’entre eux lorsque ces courants théoriques se sont avérés inadéquats à intégrer un autre registre de la différence. Cependant, la perte de valeur heuristique de méthodes adoptées en vue de dépasser le formalisme hégémonique de ←111 | 112→Clement Greenberg n’a pas toujours donné lieu à des ruptures franches. Un intervalle s’est interposé entre la caducité des premières influences et le passage aux nouveaux paradigmes.

Dans cette zone liminaire, les artistes ont également produit des œuvres de transition, où le médium photographique n’était plus assimilé à un véhicule documentaire neutre. Wallace et Jeff Wall ont alors pos...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.