Show Less
Restricted access

La triple chaîne prédicative

Analogies biologiques et structures mathématiques pour un génotexte

Series:

Gaëll Guibert and Benoît Sauzay

A partir des verbes opérateurs d’un texte, jusqu’à leur enchaînement complet et original en une triple chaîne prédicative, l’ouvrage construit des scénarios de schèmes dans le cadre théorique de la Grammaire Applicative et Cognitive. Il propose une analyse de comparaisons existantes entre le génome et l’alphabet ou le texte, mettant en exergue la nécessité de niveaux d’analyse. A travers une série d’analogies, et une réflexion de ce fait interdisciplinaire, ces structures du langage sont mises en relation avec des structures mathématiques et biologiques : l’ADN, les protéines, la formation de l’embryon, selon des niveaux de comparaison. Construit par ses opérateurs qui mettent en œuvre un concept, le texte se déploie à partir de repères topologiques internes, tel le système nerveux puis le corps à la suite des cellules neurales. Une topologie textuelle devient appropriée pour décrire ce processus.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



Cet ouvrage a présenté une analyse en niveaux permettant des analogies entre d’une part le texte, corpus de paroles où se projette une pensée et émerge la signification, et d’autre part, le corps d’un être vivant, être de parole sensé où s’exprime une pensée. C’est un ouvrage de linguistique, de ce fait son objectif reste de mieux comprendre le rapport de la langue et du langage, du signifiant avec le signifié ; son objet est plus précisément le texte, dont le rapport avec la cognition est recherché à travers la mise en évidence de structures de la connaissance et d’organisations de la signification. Utilisant l’analyse basée sur des niveaux, d’abstraction, d’intégration et finalement d’analyse dans un cadre théorique de linguistique des opérateurs, il risque des analogies afin de mieux comprendre ces structures de la parole, donnant accès à la pensée mise en texte. Le modèle de telles structures de la parole, a été découvert dans des structures mathématiques de treilles capables d’intriquer des opérateurs, représenter des redites, autant que d’implémenter une topologie, à l’image de la structuration spatio-temporelle de notre langage ; l’une et l’autre sont développées pour la linguistique par J.-P. Desclés (1976, 1980, 1999). Dans ce cadre, c’est donc aussi un ouvrage de linguistique mathématique.

Suite à une présentation critique des analogies existantes, la théorie génétique ayant été exprimée dans les concepts de la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.