Show Less
Restricted access

Récits mythiques – récits modernes

La mythologie antique dans le roman contemporain de langue allemande

Series:

Emmanuelle Terrones

Dans l’après-guerre comme dans les années 80, la recrudescence des mythes grecs et latins dans une trentaine de romans de langue allemande entraîne un jeu passionnant de narration et de réécriture. Entre création et recréation, la redécouverte d’un mythe interroge à la fois un fondement culturel essentiel et le monde contemporain. Mais le recours au mythe laisse aussi affleurer toute une interrogation sur le genre choisi. Jusqu’où peut aller le roman contemporain quand il véhicule un mythe ? Quatre textes (Der blaue Kammerherr de Wolf von Niebelschütz, Amanda de Irmtraud Morgner, L’esthétique de la résistance de Peter Weiss et Medusa de Stefan Schütz) ont poussé la réflexion jusqu’à penser le renouveau d’un genre, l’épopée, alliant ainsi de façon plus conséquente et plus audacieuse que les autres romans une réflexion sur le fond et sur la forme. Du mythe à l’épopée, c’est le caractère singulier d’une récriture contemporaine qui ressort de cette étude.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre premier : Peter Weiss, L’esthétique de la résistance : mémoire et résistance

Extract



Avec L’esthétique de la résistance, Peter Weiss1 réalise son œuvre romanesque la plus vaste et probablement la plus dense. Les trois tomes de la trilogie paraissent respectivement en 1975, 1978 et 1981 avant d’être réunis en un seul volume en 1983. L’auteur recourt à la mythologie antique, en particulier au mythe d’Héraclès, mais aussi ceux de Gé, Mnémosyne et Méduse dans une réflexion approfondie et critique sur l´Histoire. À la différence des deux textes épiques abordés jusqu’à présent, les mythes antiques ne sont jamais traités comme sujets et personnages de la fiction mais comme objets d’interprétations et de débats : éléments d’une œuvre artistique ou métaphores, thèmes au centre des discussions du groupe d’amis et d’ouvriers auquel appartient le narrateur. Aussi les réflexions relatives à la mythologie antique sont-elles toujours subordonnées à d’autres thématiques, notamment celles de l’Histoire et de l’art.

Pensée mythique et réflexions d’ordre poétique vont de pair et motivent une conception particulière de l’œuvre littéraire. Reprendre un mythe, c’est, au sens étymologique du terme, réinvestir à la fois le contenu et l’agencement d’une parole. On ne peut traiter la mythologie dans L’esthétique de la résistance sans aborder le rôle de l’intertextualité en général et spécialement l’importance de la Divine Comédie de Dante dans la structure du roman. Le travail de mémoire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.