Show Less
Restricted access

Récits mythiques – récits modernes

La mythologie antique dans le roman contemporain de langue allemande

Series:

Emmanuelle Terrones

Dans l’après-guerre comme dans les années 80, la recrudescence des mythes grecs et latins dans une trentaine de romans de langue allemande entraîne un jeu passionnant de narration et de réécriture. Entre création et recréation, la redécouverte d’un mythe interroge à la fois un fondement culturel essentiel et le monde contemporain. Mais le recours au mythe laisse aussi affleurer toute une interrogation sur le genre choisi. Jusqu’où peut aller le roman contemporain quand il véhicule un mythe ? Quatre textes (Der blaue Kammerherr de Wolf von Niebelschütz, Amanda de Irmtraud Morgner, L’esthétique de la résistance de Peter Weiss et Medusa de Stefan Schütz) ont poussé la réflexion jusqu’à penser le renouveau d’un genre, l’épopée, alliant ainsi de façon plus conséquente et plus audacieuse que les autres romans une réflexion sur le fond et sur la forme. Du mythe à l’épopée, c’est le caractère singulier d’une récriture contemporaine qui ressort de cette étude.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre deuxième : Épopée et roman, un rapport dynamique

Extract



Outre les différentes caractéristiques thématiques et formelles, relevées lors de leurs analyses isolées, et qui renvoient les œuvres étudiées à une narration épique, force est de constater une démarcation de ces œuvres par rapport au genre qu’elles disent adopter, le roman. La question générique n’est pas sans embûche : ambiguïtés terminologiques et théoriques enrichissent les réflexions sur les genres littéraires. Selon que l’on considère épopée et roman comme deux genres à part entière (arborant chacun une histoire propre) ou comme deux formes possibles d’un genre (parenté marquée au sein du genre narratif), sont soulignées leurs distinctions ou leurs affinités. Vu le nombre de définitions et de théories controverses sur la définition d’un genre1, il s’agit au-delà des conflits et de la multiplicité des réponses possibles de considérer des critères généralement reconnus, assez solides et souples pour construire une réflexion, en d’autres termes, des instruments de travail susceptibles d’asseoir et de susciter à la fois une approche de la question du genre dans la limite des œuvres étudiées.

Désigner certains « romans » mythologiques comme des récits épiques repose la question du rapport des textes étudiés à l’épopée et au roman. Écrire aux confins de ces deux genres, c’est tirer pleinement profit de leurs particularités et de leurs contiguïtés. Toutefois, le terme de récit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.