Show Less

Le changement en français

Etudes de linguistique diachronique

Series:

Edited By Céline Guillot, Bernard Combettes, Alexei Lavrentiev and Evelyne Oppermann-Marsaux

Les textes réunis dans ce recueil traitent des grands changements qu’a connus le français depuis ses origines, en abordant les différents niveaux de l’analyse linguistique dans une perspective diachronique.
Parmi l’ensemble des phénomènes étudiés, quelques thématiques ont été plus amplement développées : le verbe, dans ses relations à la phrase et ses compléments mais aussi dans sa sémantique aspectuelle et temporelle, l’oral représenté et ses marqueurs spécifiques en diachronie, le très ancien franancien français et le français classique.
Ces recherches présentées lors de la cinquième édition du colloque international DIACHRO (Lyon, octobre 2010) témoignent de l’émergence de problématiques nouvelles dans le champ de la diachronie du français et reflètent la vitalité d’un domaine de recherche aussi actif en France qu’à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Le passé surcomposé dans le français classique (Jukka Havu)

Extract

Le passé surcomposé dans le français classique Jukka HAVU, Université de Tampere Les passés surcomposés constituent une sorte de SDF de la grammaire française,1 accueillis à bras ouverts par certains grammairiens, rejetés par d’autres mais sans jamais avoir été acceptés définitivement par la norme grammaticale française (v. surtout Ayres-Bennet & Carruthers 1992). Or, ils sont documentés depuis des siècles dans des textes appartenant à des domaines très différents; il est vrai, néanmoins, que leur fréquence reste très faible tout au long de l’évolution du français écrit. Plusieurs chercheurs ont consacré beaucoup d’encre à l’analyse de ces formes (v., entre autres, Cornu 1953, Dauzat 1954, Holtus 1986, 1995, Ayres-Bennet & Carruthers 1992, Carruthers 1994, 1999, Abeille & Godard 1996, Sthioul 2006, L. de Saussure & Sthioul 2006, Bürgi 2007, Wilmet 2009, Apothéloz 2009, 2010, etc.). L’intérêt porté par les chercheurs aux temps surcomposés peut paraître surprenant étant donné que ces formes sont peu fréquentes dans la langue parlée standard et pratiquement inexis- tantes dans le français littéraire; elles ne sont d’ailleurs presque jamais ensei- gnées dans les méthodes de français. Le statut non normatif des temps surcomposés se reflète aussi dans l’inventaire de ces formes. Certains cher- cheurs, peut-être par souci de symétrie, ont voulu présenter les temps sur- composés sous forme d’un paradigme complet à la manière des temps simples...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.