Show Less
Restricted access

En marge des grands: le football en Belgique et en Suisse

Series:

Thomas Busset

Cet ouvrage regroupe une dizaine de contributions qui, pour la plupart, ont été présentées lors d’un colloque qui s’est tenu en février 2017 à l’Université de Neuchâtel. Dans un contexte dans lequel l’emprise économique et sportive des grands championnats nationaux européens ne cesse de s’étendre, les «petits» pays, dont les équipes ont de plus en plus de peine à s’illustrer sur la scène continentale, semblent relégués au rang de faire-valoir. Le monde scientifique reproduit ce déséquilibre en focalisant ses recherches sur les acteurs dominants. Consacrer un colloque et un ouvrage aux footballs belge et suisse traduit la volonté de rompre avec ces approches. Du reste, les deux pays ont joué un rôle éminent dans l’histoire du football européen, et ce, tant au niveau sportif qu’institutionnel. Bien que marginalisés, les championnats belge et suisse attirent chaque week-end des dizaines de milliers de spectateurs dans les stades. A ce titre, ils sont confrontés à de nombreux enjeux quant à leur organisation, au mode de gestion des supporters ou à la lutte contre le racisme et la discrimination, autant d’éléments qui peuvent amener un regard nouveau à la recherche consacrée au football.
Show Summary Details
Restricted access

Histoire des paris sportifs dans le football: étude comparée des modèles belge et suisse depuis la fin des années 1920 jusqu’en 1985 (Xavier Breuil)

Extract

Histoire des paris sportifs dans le football: étude comparée des modèles belge et suisse depuis la fin des années 1920 jusqu’en 1985

Xavier BREUIL

Au cours de l’entre-deux-guerres, le ballon rond s’est progressivement affirmé comme une pratique de masse mais aussi comme un produit commercial que l’on consomme sous différentes formes: spectacle sportif, presse spécialisée ou encore concours de pronostics. Organisé en paris mutuels dès le début des années 1920, c’est-à-dire que le montant des gains dépendait du total des mises des parieurs et non pas d’une cote fixée par avance comme le faisaient les bookmakers, ces concours consistaient à miser sur les matches d’un championnat de football en remplissant un bulletin émis par une société spécialisée ou publié dans un journal. En général, la «grille» comptait de douze à quatorze lignes, correspondant à autant de rencontres. Sur chacune d’entre elles, le parieur indiquait «1» s’il pronostiquait une victoire, un «N» ou un «X» pour un nul ou un «2» pour une défaite de l’équipe qui jouait à domicile. Les colonnes permettaient de multiplier les combinaisons.

Cependant, ces paris sportifs sur les matches de football étaient le plus souvent considérés comme des jeux de hasards et, de ce fait, demeuraient largement prohibés en Europe avant 1945. Seuls quatre États firent exception: l’Angleterre, la Suède, la Belgique et la Suisse. Si l’histoire des paris sportifs dans...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.