Show Less

Cinéma dans la Tête

L’esthétique du film à la lumière des neurosciences

Series:

Emmanuelle Glon

L’approche cognitiviste proposée dans cette étude vise à inscrire l’expérience que nous avons du film dans le prolongement créatif et ludique de notre activité générale de compréhension du monde et de l’esprit. De ce point de vue, l’image filmique n’est ni un objet de signification langagière, ni une cause de marginalité mentale, mais un vaste champ expérimental où s’élaborent et se révèlent la complexité et la finesse de la mentalisation humaine. Par la variété de ses formes, ses particularités techniques et scéniques ainsi que sa nature mouvante, le film est une subversion de la nature. En lui imposant ses prérogatives, le film permet au cerveau humain d’exploiter sa propre créativité, au-delà de ses propres lois et sans lequel l’expérience esthétique n’aurait jamais pu exister. En associant à la réflexion esthétique les apports explicatifs des neurosciences cognitives, l’analyse de l’expérience du film en général et du cinéma en particulier participe à un tournant dans la réflexion philosophique sur l’esprit.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Glossaire des notions - 185

Extract

Glossaire des notions Attention (perceptuelle) : « C’est le fait de prendre possession par l’esprit, sous une forme claire et distincte, de ce qui apparaît comme étant plusieurs objets ou pensées possibles simultanément. (. . .) Elle suppose le retrait de certaines choses pour la saisie effective de certains autres » (William James 1890). L’attention désigne l’opération de l’esprit qui consiste, de manière plus ou moins motivationnelle et sélective, à interpréter, visuellement, auditivement, etc. – un champ particulier de l’espace – visuel, sonore, etc. Cette opération peut être centrée ( focused) ou divisée (divided) entre plusieurs champs, à l’intérieur d’un même espace ou entre des espaces différents, par exemple, entre un champ visuel et un champ sonore. Attitude propositionnelle : désigne un état psychologique, comme par exemple la croyance, doué d’un certain contenu intentionnel ou sémantique, introduit par une proposition comme « Bernard se rend à un colloque au Mexique », susceptible d’être vraie ou fausse. Ainsi ma croyance que « Bernard se rend à un colloque au Mexique » est fausse si Bernard se rend à un colloque à Lou- vain. De même, l’imagination est propositionnelle parce qu’elle est une atti- tude reliée à un contenu intentionnel exprimé par une proposition. Imagi- ner que « Rick et Ilsa ne se reverront jamais » en regardant Casablanca est en cela une attitude propositionnelle de type imaginative. Cognition : désigne l’ensemble des processus de perception, de mémorisation, de raisonnement et de jugement, entre le stimulus et la réponse, soit entre l’en- trée...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.