Show Less

Le discours rapporté : approches linguistiques et perspectives didactiques

Series:

Edited By Cécile Desoutter and Caroline Mellet

Le discours rapporté (DR) est un objet de recherche complexe et débattu qui demande à être abordé sous ses multiples facettes. Le présent ouvrage rassemble des études en français et en italien sur les marques du DR, à l’oral et à l’écrit, dans une approche linguistique et didactique. L’introduction et les douze chapitres qui composent le recueil proviennent de contributeurs et contributrices venus d’horizons variés. Les uns et les autres illustrent, sur des bases théoriques diverses, l’hétérogénéité des phénomènes du DR, l’incertain de sa délimitation linguistique mais aussi son omniprésence dans les genres les plus divers. Considérant que le repérage, l’identification du DR et de ses frontières ne vont pas de soi, les auteurs suggèrent des pistes didactiques ou proposent des exercices intégrant les résultats de leurs analyses.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

JULIE LEFEBVRE - La note en bas de page: indice et marque dans la représentation du discours autre 201

Extract

JULIE LEFEBVRE La note en bas de page: indice et marque dans la représentation du discours autre 1. Introduction: définitions liminaires et présentation du corpus Nous souhaitons montrer ici comment, dans le cadre de l’activité de lecture d’un texte, l’attention portée à ses notes en bas de page – soit, plus largement, à ses «notes» – peut contribuer au repérage et à l’identification de formes de discours rapporté – et, plus exactement, au repérage et à l’identification de formes de «représentation du dis- cours autre». Par «note», nous désignons une chaîne graphique qui, articulée à la chaîne graphique du corps du texte, se situe dans un «ailleurs» de l’espace visuel (sur la notion d’«espace visuel», voir Laufer 1987 et Anis/Chiss/Puech 1988) relativement à cette dernière. Dans ses réali- sations contemporaines les plus fréquentes, tous genres discursifs con- fondus, la note est ainsi localisée en bas de page – et l’on parle alors de «note de bas de page» –, ou en fin d’ouvrage – et il est alors ques- tion de «note de fin de livre» ou encore de «note de fin de volume». Quoi qu’il en soit de sa localisation dans l’espace visuel de la page ou du livre, la chaîne de la note a pour propriété de toujours être «arri- mée» à la chaîne du corps du texte par le biais d’un signe de ponctua- tion, l’appel de note. Ailleurs par rapport au corps du texte en même temps qu’inscrite,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.