Show Less
Restricted access

Le genre, effet de mode ou concept pertinent ?

Series:

Nadia Mékouar-Hertzberg, Florence Marie and Nadine Laporte

Le genre entendu comme construction socioculturelle de la « différence des sexes » a permis de remettre en cause une hiérarchie des groupes sexués fondée sur les seules différences biologiques. La mise à nu des multiples processus de naturalisation du statut et du rôle social du masculin et du féminin a été diversement interprétée et utilisée, parfois galvaudée ou mal comprise. Dans le champ de la littérature et des arts, les réflexions sur le féminin/masculin ainsi que la mise à contribution des études de genre sur ces questions ont pu faire l’objet, font encore l’objet de rejet, de méfiance et/ou d’incompréhension. Inversement et simultanément, cet outil qu’est le concept de genre est devenu « à la mode », voire « politiquement correct » et de bon ton, sans toutefois être toujours mobilisé à bon escient : de ce fait, il se trouve parfois privé de sa pertinence et de son efficience herméneutique. Les différentes contributions de cet ouvrage envisagent ces aspects contradictoires tout en précisant quelques-unes des différentes déclinaisons du concept de genre en territoire européen, notamment en Espagne, en France et en Grande-Bretagne. Le domaine de la littérature et la question de « l’entrée en écriture » y sont également explorés avec une particulière attention.
Show Summary Details
Restricted access

Thierry Capmartin - Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre font-ils du genre ?

Extract

| 35 →

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre font-ils du genre ?

THIERRY CAPMARTIN

Université de Pau et des Pays de l’Adour

L’ouvrage de Judith Butler de 1990, Trouble dans le genre, se détache de la vaste littérature consacrée aux Études de genre (Gender studies), au moins pour une raison : on lui reconnaît de manière quasi unanime un rôle fondateur à l’intérieur de ce champ. Au changement de vocabulaire près, et en remontant dans le temps de presque un demi-siècle, on pourrait dire peu ou prou la même chose du Deuxième sexe de Simone de Beauvoir concernant le féminisme. Si bien que demander si Sartre et Beauvoir font du genre, pourrait consister à interroger le rapport que leur œuvre respective peut encore entretenir avec la problématique du genre telle qu’elle est posée aujourd’hui par Butler. Mais le parallèle qui précède, cote mal taillée, ne saurait masquer le caractère incongru ou peut-être même absurde d’un tel rapprochement : quelle espèce d’affinité théorique peut-il bien y avoir entre le couple existentialiste, apôtre d’une liberté inconditionnée du sujet, et un penseur des normes (de genre) dans lequel le sujet, ou ce qu’il en reste, est toujours piégé ?

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.