Show Less
Restricted access

Le genre, effet de mode ou concept pertinent ?

Series:

Nadia Mékouar-Hertzberg, Florence Marie and Nadine Laporte

Le genre entendu comme construction socioculturelle de la « différence des sexes » a permis de remettre en cause une hiérarchie des groupes sexués fondée sur les seules différences biologiques. La mise à nu des multiples processus de naturalisation du statut et du rôle social du masculin et du féminin a été diversement interprétée et utilisée, parfois galvaudée ou mal comprise. Dans le champ de la littérature et des arts, les réflexions sur le féminin/masculin ainsi que la mise à contribution des études de genre sur ces questions ont pu faire l’objet, font encore l’objet de rejet, de méfiance et/ou d’incompréhension. Inversement et simultanément, cet outil qu’est le concept de genre est devenu « à la mode », voire « politiquement correct » et de bon ton, sans toutefois être toujours mobilisé à bon escient : de ce fait, il se trouve parfois privé de sa pertinence et de son efficience herméneutique. Les différentes contributions de cet ouvrage envisagent ces aspects contradictoires tout en précisant quelques-unes des différentes déclinaisons du concept de genre en territoire européen, notamment en Espagne, en France et en Grande-Bretagne. Le domaine de la littérature et la question de « l’entrée en écriture » y sont également explorés avec une particulière attention.
Show Summary Details
Restricted access

Florence Marie - Une lecture de Pilgrimage de Dorothy Richardson à l’aune du concept de genre

Extract

| 215 →

Une lecture de Pilgrimage de Dorothy Richardson à l’aune du concept de genre

FLORENCE MARIE

Université de Pau et des Pays de l’Adour

Dans ce cycle romanesque intitulé Pilgrimage et comportant treize livres ou chapitres écrits entre 1915 et 19391, Dorothy Richardson fait le récit de la lente venue à l’écriture de la principale protagoniste, Miriam Henderson, dont la vie présente bien des similarités avec la sienne. Cette venue à l’écriture se double d’une venue à une identité propre pour Miriam et les deux semblent inextricablement liées. Assignée à résidence par sa naissance comme être de sexe féminin dans une famille de la classe moyenne aisée de l’Angleterre des années 1870, Miriam n’a de cesse, une fois perdu son statut social suite à la banqueroute de son père, d’interroger l’objectivation de la nature féminine à laquelle se livre avec délectation le discours scientifique de l’époque focalisé sur la spécialisation biologique des deux sexes. Au cours de son « pèlerinage », la féminité n’apparaît pas seulement comme l’objet d’un discours, mais plus encore comme l’effet d’un discours ; dès lors Miriam remettra en cause ces pratiques discursives, ces représentations et les postures qui en découlent, mais qu’elle ne fait pas siennes. Aussi semble-t-il inévitable de convoquer le concept de genre afin de considérer dans quelle mesure ce dernier est, pour la lecture de cette œuvre et pour reprendre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.