Show Less
Restricted access

L’argumentation dans les contextes de l’éducation

Edited By Nathalie Muller Mirza and Christian Buty

Les programmes scolaires accordent aujourd’hui une place importante à l’argumentation, comme objet d’apprentissage mais aussi comme démarche critique, propice au développement d’une posture citoyenne. Cet intérêt est légitime au vu des recherches récentes en éducation. L'observation des pratiques en classe montre toutefois que l’argumentation est une activité complexe, qui nécessite la coordination d'habiletés cognitives et relationnelles, et sensible aux contextes dans lesquels elle se déploie. Réunissant des contributions de chercheurs de renommée internationale et présentant différents dispositifs pédagogiques, cet ouvrage offre une réflexion sur le lien entre argumentation, apprentissage, contexte et savoirs sur lesquels porte l’argumentation. C’est la conjonction de ces quatre aspects qui fait son originalité et en signe la dimension pluridisciplinaire, à l’intersection de la psychologie, des sciences de l’éducation, des sciences du langage et de la didactique. Ce livre constitue une ressource pour toute personne intéressée par les bases théoriques de l’intégration de l’argumentation en classe, par ses effets sur l’apprentissage, et par les outils d’analyse de l’argumentation en contextes.
Show Summary Details
Restricted access

Pratiques d’argumentation et construction de savoirs en classe de sciences: une étude de cas concernant le concept d’articulation en biologie à la fin de l’école primaire

Extract

Pratiques d’argumentation et construction de savoirs en classe de sciences: une étude de cas concernant le concept d’articulation en biologie à la fin de l’école primaire



CHRISTIAN ORANGE (Université Libre de Bruxelles)

La présente contribution porte sur les relations entre argumentation et construction de savoirs en classe de sciences. Le cadre didactique et épistémologique retenu est celui de l’apprentissage par problématisation (Orange, 2002). Dans ce cadre, les savoirs scientifiques sont des savoirs raisonnés, caractérisés par un certain degré d’apodicticité (Bachelard, 1949), donc par des nécessités: savoir en sciences ne consiste pas à savoir que les choses sont ainsi mais bien pourquoi elles ne peuvent pas être autrement; ainsi un savoir scientifique, nécessairement ancré dans un cadre théorique, est une délimitation et une organisation du champ des possibles. Nous exposerons ce point de vue sur un exemple dans la première section.

L’argumentation est alors non seulement un moyen d’accéder aux savoirs et de les mettre à l’épreuve, elle en est une partie essentielle, aussi bien en tant que pratique que dans les textes, oraux ou écrits, qui représentent ces savoirs. Construire des savoirs scientifiques est alors accéder à ce que Popper (1991) nomme le troisième monde, le monde des contenus objectifs de la pensée:

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.