Show Less
Restricted access

La dia-variation en français actuel

Etudes sur corpus, approches croisées et ouvrages de référence

Series:

Edited By Gaétane Dostie and Pascale Hadermann

Ce volume réunit 17 articles sélectionnés à l’issue du colloque La dia-variation en français actuel. Des corpus aux ouvrages de référence (dictionnaires / grammaires) qui s’est tenu à l’Université de Sherbrooke du 29 au 31 mai 2013. Ces articles sont axés sur la problématique de la variation linguistique à travers des études de cas diversifiées portant sur des faits lexicaux, morphosyntaxiques et phonétiques.
Les contributions sont rassemblées sous 5 sections, eu égard à l’angle d’attaque privilégié pour décrire les phénomènes examinés. On y trouve ainsi des études sémantico-grammaticales, des études sémantico-discursives, des études lexicologiques, des études sociolinguistiques et des études orientées vers l’acquisition du français en tant que L2. L’attention se focalise, dans les analyses, sur les particularités des phénomènes considérés d’un point de vue intrasystémique et sur leurs rôles dans le diasystème. La question relative à la représentation des faits de variation lexicale dans les ouvrages de référence est également mise en avant-plan dans plusieurs contributions.
Show Summary Details
Restricted access

Les pronoms objets dans le discours spontané parlé

Extract



ELENA SHIMANSKAYA

University of Iowa, USA

1. Introduction

L’acquisition d’une première langue (dorénavant L1) se déroule de façon naturelle et rapide en aboutissant toujours à la maitrise de sa grammaire. En revanche, l’acquisition d’une langue seconde (dorénavant L2) par des apprenants adultes produit des résultats variables et a souvent pour conséquence un système linguistique divergeant de celui des locuteurs natifs. Par exemple, une des propriétés qui pose de nombreuses difficultés aux enfants et aux adultes apprenant le français est l’acquisition de son système pronominal. Les enfants francophones ainsi que les apprenants adultes de français commencent par des omissions fréquentes des pronoms objets clitiques, l’emploi excessif des pronoms forts et des erreurs d’accord entre le pronom objet et son antécédent. Alors que ces tendances diminuent chez les enfants francophones vers l’âge de quatre ans (Jakubowicz et Rigaut 2000), la production des apprenants adultes de français langue étrangère (FLE) contient de fortes proportions d’erreurs liées à l’emploi des pronoms clitiques, même après quatre ans de pratique de la langue dans un contexte scolaire (Herschensohn 2004).

Il est évident que l’acquisition d’une L2 dépend de plusieurs facteurs qui la distinguent de l’acquisition de la L1. On peut mentionner, entre autres, l’âge de l’apprenant, sa motivation, et le degré de rapprochement entre la langue-source et la langue-cible. Une autre proposition visant...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.