Show Less
Restricted access

Entre conventions collectives et salaire minimum

Syndicats, patronat et conventions collectives en Allemagne de 1992 à 2008

Series:

Christine Aquatias

En 1949, l’Allemagne remet en place un système de conventions collectives destiné à déterminer les salaires et les conditions de travail au plus près des branches de l’activité économique. Dans ce système, les partenaires sociaux jouissent d’une réelle autonomie décisionnelle face à l’Etat. Or, en 1992, les critiques à l’encontre du système conventionnel commencent à s’amplifier. Au tournant des années 2000, la revendication en faveur de l’introduction par l’Etat d’un salaire minimum intersectoriel émerge même sur la scène publique.
Comment en arrive-t-on à remettre en cause un système aussi emblématique du modèle économique allemand ? Quelles transformations sont à l’œuvre et quels en sont les acteurs ? Face à ces transformations, quelles positions et quelles stratégies les partenaires sociaux adoptent-ils ? Pour répondre à ces questions, l’ouvrage analyse les publications de deux instituts de recherche, l’un proche du patronat, l’autre proche des syndicats, entre 1992 et 2008. Il permet ainsi d’accéder à une meilleure compréhension, nourrie d’approches divergentes mais parfois complémentaires, d’un phénomène complexe.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 2. La mondialisation de l’économie

Extract

Le terme « mondialisation » (Globalisierung) n’apparaît dans l’index de WSI-M qu’en 1997, dans le titre, qui peut paraître hétéroclite, d’une unique rubrique où il est associé à « politique économique », « conjoncture », « l’Allemagne comme lieu d’implantation des entreprises », « branches d’activité ». La « mondialisation » n’acquiert ses lettres de noblesse et n’obtient une rubrique de l’index pour elle toute seule qu’en 2003. Est-ce à dire qu’avant 1997, WSI-M ne s’intéressait pas à l’économie mondiale? Si, bien sûr. On trouve dans l’index en 1992 et dans les années suivantes une rubrique intitulée « Europe, Etranger, Affaires Internationales » où se trouvent réunis les articles traitant de la politique économique et sociale d’autres pays que l’Allemagne. Cette constatation amène deux remarques. A partir de 1997, le périodique montre que la « mondialisation » n’est pas ou n’est plus réductible à l’étude de l’économie mondiale, qui reste, elle, associée dans une autre rubrique de l’index à « Europe, Union Européenne, Euro ». Par ailleurs, dans l’index de 1997, WSI-M associe clairement la mondialisation à tout ce qui concerne l’économie allemande et montre par là que la mondialisation joue peut-être un rôle dans la politique économique allemande, la conjoncture allemande, le statut de l’Allemagne comme pays où s’implantent les entreprises, les branches d’activité allemandes.

A l’IW, la mise en lien de l’économie allemande avec les économies d’autres pays du monde s’appréhende dès 1992 comme une évidence, car Trends propose déjà alors un observatoire à l’échelle mondiale...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.