Show Less
Restricted access

« Tout le talent d'écrire ne consiste après tout que dans le choix des mots »

Mélanges d'études pour Giuseppe Bernardelli

Enrica Galazzi, Marisa Verna and Maria Teresa Zanola

Depuis les années 1960, maintes générations d’étudiant(e)s et de nombreux collègues ont pu apprécier les qualités humaines et scientifiques de Giuseppe Bernardelli. Ce volume d’hommage se propose comme une preuve d’un dialogue toujours vivant, sur les deux côtés de la littérature et de la linguistique, autour de cette passion pour « les mots », manifestée par l’enseignement et par les études que Bernardelli a toujours menées avec finesse et acribie. D’où le titre de ces mélanges : « Tout le talent d’écrire ne consiste après tout que dans le choix des mots » (Gustave Flaubert, À Louise Colet, 22 juillet 1852)
Show Summary Details
Restricted access

Présentation

Extract



Les études linguistiques et littéraires se nourrissent d’idées, de mots et de textes que la culture et la langue leur prêtent à l’observation et à l’analyse. L’esprit d’un hommage se veut révélateur des lignes de réflexion suggérées par l’Auteur de ces études : grâce à des exercices d’admiration divers, entre langue et littérature, nous adressons nos sentiments d’estime et de respect, d’amitié et de cordialité à Giuseppe Bernardelli, avec lequel nous avons partagé la richesse du travail académique au cours de plusieurs années.

Lorsque Flaubert écrivait dans sa Correspondance « Tout le talent d’écrire ne consiste après tout que dans le choix des mots » (À Louise Colet, 22 juillet 1852), il fixait son regard sur la mise en code, sur la mise en texte, sur l’élan vers les frontières de l’exprimable et du dicible. C’est au sein de ces sensations que se situent les émotions qui accompagnent l’hommage que nous voulons rendre à Giuseppe Bernardelli.

Dans l’ensemble de son activité intellectuelle, nous avons pu relever les traces fondamentales de ses passions d’étude : les aspects prosodiques de la poésie française du Symbolisme, la réflexion sur l’histoire des formes métriques, les fines synthèses théoriques sur les caractères de ce qui est lyrique, de ce qui est littéraire.

Ce volume se propose ainsi d’offrir des contributions d’ordre stylistique, diachronique, pragmatique, prosodique à la réflexion sur la langue fran...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.