Show Less
Restricted access

Références et thèmes des droites radicales au XX e siècle (Europe/Amériques)

Series:

Olivier Dard

Après avoir abordé les droites radicales européennes et américaines au vingtième siècle sous l’angle des doctrinaires, des vulgarisateurs et des passeurs puis analysé l’internationalisation de leurs supports et de leurs vecteurs, l’objet de ce troisième volume du projet de recherche IDREA (Internationalisation des droites radicales – Europe/Amériques) a été d’étudier le caractère fédérateur d’un certain nombre de références et de thèmes. Réunissant une douzaine de chercheurs français, européens, comme américains du Nord et du Sud, issus de différentes disciplines, l’ouvrage s’attache à privilégier la mise en exergue de références et de thèmes transversaux au sein des droites radicales européennes et américaines depuis les lendemains du second conflit mondial. Cinq entrées sont proposées : Figures de chefs, Mémoire(s) et histoire(s) des régimes et des combats perdus, Antisémitisme et anticapitalisme, Conservatisme, radicalités et anticommunisme, L’Occident en questions.
Show Summary Details
Restricted access

De la «Défense de l’Occident» à «l’Occident comme déclin»: Olivier Dard

Extract

De la «Défense de l’Occident» à «l’Occident comme déclin»

Olivier DARD*

L’intitulé de cette contribution renvoie à deux titres d’essais publiés en France à six décennies d’intervalle. Le premier, le plus connu, date de 1927; il est l’œuvre du maurrassien Henri Massis cheville ouvrière de la Revue universelle. Le second, publié en 1985, émane de Guillaume Faye qui fut, dans les années 1980, un des essayistes les plus en vue de la Nouvelle Droite (ND).1 Assurément, les statuts des deux hommes et leurs conceptions sont extrêmement différents, voire opposés (notamment sur le plan religieux). En même temps, rapprocher le maurrassisme et la ND, qui ont été les deux courants voire écoles (surtout pour la première) majeurs des droites radicales françaises permet de prendre la mesure de ce que peut signifier, au cours d’un siècle, l’évolution d’un thème qui pendant longtemps fut une sorte de «mot de passe»2 avant de devenir un facteur de division. Au-delà de titres d’articles ou d’ouvrages, la «défense de l’Occident» fut le titre d’une revue bien connue et dirigée par Maurice Bardèche de 1952 à 1982,3 marqua le nom et l’action du mouvement né en février 1964 d’une scission de la Fédération des étudiants nationalistes4 et irrigua l’univers de la «chanson de droite» puisque Jean-Pax Méfret, l’un de ses ténors, se présenta et fut ← 303 | 304 → consid...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.