Show Less
Restricted access

L’image du corps dans l’art espagnol aux XVIe et XVIIe siècles

Autour du « Libro Segundo » de Juan de Arfe y Villafañe (1585)

Series:

Maria Portmann

Aux XVI e et XVII e siècles, un riche débat se concentre autour de l’image du corps. Ainsi, la réception du discours anatomique dans l’art et les échanges entre l’Italie et l’Espagne concourent à la représentation d’une figure humaine harmonieuse et au développement de thématiques témoignant plus largement de ces relations. Par ailleurs, le « Libro Segundo » de Juan de Arfe y Villafañe (1585) enseigne pour la première fois en langue espagnole les proportions et l’anatomie aux sculpteurs et aux peintres et il fait ici l’objet d’une traduction inédite en français.
Show Summary Details
Restricted access

1. L’image anatomique du corps

Extract

1.L’image anatomique du corps



1.1Le savoir anatomique

Le terme « anatomie » provient de deux racines grecques : « ana– » signifie de bas en haut ou à rebours et « – temnein » couper, découper8. Pratiquée dans l’ordre de la putréfaction des chairs9, la dissection est un acte fort : la peau est découpée afin de permettre une meilleure étude des couches sous-cutanées. Malgré une divergeance de points de vue dans le monde médical, l’anatomie trouve un essor à la Renaissance et elle doit sa transmission grâce à la circulation d’ouvrages illustrés.

Cette pratique conduit à une observation de plus en plus précise des parties sous-cutanées et des variations observées à la surface du tégument. Les observations sont confrontées au savoir antique et transmises par des commentaires de textes antiques, comme celui de Mondino dei Liuzzi (Anathomia, 1493). Malgré un réel intérêt de la part des artistes pour l’anatomie, comme le démontrent par exemple les études de Léonard de Vinci10 ou de Michel-Ange, dont les corps offrent une anatomie « en transparence »11, on doit attendre les années 1540 pour voir dans les traités une image anatomique et anthropométrique harmonieuse se rapportant à la réalité des dissections et qui sera diffusée à une plus large échelle grâce à un effort de vulgarisation. ← 11 | 12 →

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.