Show Less
Restricted access

Les Fenians d’Irlande

Une lecture du nationalisme révolutionnaire irlandais

Sophie Ollivier

Cet ouvrage met en lumière le rôle joué par l’organisation révolutionnaire feniane, appelée Irish Republican Brotherhood (IRB) , depuis sa création en 1858 jusqu’à sa dissolution en 1924. Après un survol de l’histoire de l’île, depuis l’Irlande libre jusqu’à son asservissement par l’Angleterre, un premier volet concerne l’insurrection des « Irlandais-Unis » (1798) et celle des « Jeunes-Irlandais » (1848). Ce sont des jalons qui mènent aux Fenians. A partir du chapitre III, l’auteur retrace les différentes étapes des luttes des nationalistes révolutionnaires fenians pour conquérir l’indépendance de l’Irlande et analyse l’impact des deux insurrections qu’elle a organisées, en 1867 et en 1916. Un second volet présente diverses facettes du fenianisme : ses rapports avec les sociétés agraires, l’Église catholique et les mouvements révolutionnaires de l’époque en Europe, sa passion des commémorations, sa conception de la révolution à travers les écrits de certains de ses chefs, de Yeats et de Seán O’Casey, et enfin son républicanisme. Les révisionnistes rejettent la vision héroïque des luttes révolutionnaires fenianes.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre III: La flamme du phénix

Extract

← 52 | 53 → Chapitre IIILa flamme du phénix48

Un révolutionnaire devenu Premier ministre

Charles Gavan Duffy, qui était sorti triomphalement de prison en avril 1849, continua à éditer la Nation et, en 1852, entra au Parlement en tant que membre de l’Irish Tenant’s League. Menacés par la loi de 1849 qui permettait la vente d’une propriété endettée si le créancier le demandait, les tenanciers avaient créé, en août 1850, une association, chapeautée par Duffy, dont le but était d’obtenir les « trois F » : Fair rent, Freedom for the tenant to sell his interest in his holding et Fixity of tenure, c’est-à-dire un fermage équitable, la liberté pour le tenancier de vendre ses droits d’occupation de la ferme à quelqu’un d’autre et le renouvellement automatique du bail si le tenancier payait son loyer. Quarante partisans de la « Ligue » furent élus en 1852, mais la « Ligue » n’obtint aucun résultat, les intérêts de ses membres étant trop divergents. L’Independent Irish Party, apparu à la Chambre des Communes en 1850, se désagrégea. Duffy émigra en Australie où il devint Premier ministre de l’État de Victoria. Son ouvrage My life in two hemispheres (1898) décrit ce retournement étonnant. Une trentaine d’années après les événements, il écrivit des livres qui constituent des documents précieux sur cette période : Young Ireland (1880), Four Years of Irish History (1883) ainsi qu’une biographie de Thomas Davis (1890).

← 53...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.