Show Less
Restricted access

Les Fenians d’Irlande

Une lecture du nationalisme révolutionnaire irlandais

Sophie Ollivier

Cet ouvrage met en lumière le rôle joué par l’organisation révolutionnaire feniane, appelée Irish Republican Brotherhood (IRB) , depuis sa création en 1858 jusqu’à sa dissolution en 1924. Après un survol de l’histoire de l’île, depuis l’Irlande libre jusqu’à son asservissement par l’Angleterre, un premier volet concerne l’insurrection des « Irlandais-Unis » (1798) et celle des « Jeunes-Irlandais » (1848). Ce sont des jalons qui mènent aux Fenians. A partir du chapitre III, l’auteur retrace les différentes étapes des luttes des nationalistes révolutionnaires fenians pour conquérir l’indépendance de l’Irlande et analyse l’impact des deux insurrections qu’elle a organisées, en 1867 et en 1916. Un second volet présente diverses facettes du fenianisme : ses rapports avec les sociétés agraires, l’Église catholique et les mouvements révolutionnaires de l’époque en Europe, sa passion des commémorations, sa conception de la révolution à travers les écrits de certains de ses chefs, de Yeats et de Seán O’Casey, et enfin son républicanisme. Les révisionnistes rejettent la vision héroïque des luttes révolutionnaires fenianes.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre IV: Le New Departure

Extract

← 70 | 71 → Chapitre IVLe New Departure

Le Home Rule et Parnell

La Home Government Association est créée en 1870 par l’avocat protestant, Isaac Butt, qui avait défendu les « Jeunes Irlandais » et les Fenians. Elle demande l’autonomie de l’Irlande au sein du Royaume Uni, c’est-à-dire le droit de s’occuper de ses affaires internes, en anglais Home Rule. L’expression aurait été créée par le révérend Joseph A. Galbraith, membre de la Home Governement Association. Le mouvement attira les protestants des hautes classes et des classes moyennes. L’Association devint en 1873 l’Irish Home Rule League et constitua un parti aux Communes dont le leader fut Isaac Butt, puis, en 1877, Charles Stuart Parnell, autre figure charismatique irlandaise avec Wolfe Tone et Daniel O’Connell. Landlord protestant, originaire d’une famille anglaise installée en Irlande, Parnell transforme le parti du Home Rule en un parti parlementaire structuré, appelé Parti nationaliste (1882–1922). Les Fenians se trouvent désormais en face d’un mouvement puissant. Un homme était arrivé sur la scène politique où il devait jouer un rôle de premier plan. Par sa beauté, son éloquence, son sang-froid, sa ténacité, il devint l’idole des Irlandais.

Réorganisation du fenianisme

Qu’étaient devenus les Fenians après l’échec de l’insurrection ? Il s’agissait pour eux de tirer une leçon de 1867. Pour remplacer le système de Stephens jugé trop autocratique, un Conseil suprême est créé en 1868....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.