Show Less

Structures et comportements en transition

La reproduction démographique à Genève au 19 e siècle

Series:

Reto Schumacher

Ce travail a obtenu le prix Latsis 2009 de l’Université de Genève.
A l’instar d’autres sciences sociales, la démographie – et la démographie historique en particulier – a longtemps souffert d’un dialogue imparfait entre approches micro et approches macro. Cet ouvrage montre que le processus de la transition démographique, ce passage de hauts niveaux de mortalité et de fécondité à des niveaux bas, ne peut être compris dans sa complexité sans une approche intégrative, combinant concepts et analyses micro- et macro-démographiques. En se basant sur une multitude de sources et de données (recensements, registres de l’état civil, registres de permis de séjour, annuaires d’adresses), l’auteur analyse la transition de la reproduction dans la Genève du 19 e siècle, une ville en permanente recomposition socio-structurelle en raison d’une immigration soutenue. Reposant sur un grand nombre d’outils statistiques (dont l’analyse multiniveau), l’ouvrage analyse la transition des structures démographiques et sociales d’une part, la transition des comportements reproductifs des familles d’autre part, et montre, enfin, l’interdépendance entre structures et comportements démographiques pendant la transition de la reproduction.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

5 Le parcours de vie – une approche multiniveau dynamique 139

Extract

5 Le parcours de vie – une approche multiniveau dynamique Si les approches macrosociologiques de la transition démographique présentées au chapitre 3 ont contribué à élucider la logique de situation de ce processus, elles ont largement négligé la logique de sélection des acteurs démographiques. Ce sont les approches microsociologiques qui, en se penchant sur la prise de décision des individus, veulent expliquer la logique de sélection des actions reproductives. Mettant en évidence la dépendance des motifs des comportements individuels du contexte social, les théories sociopsychologiques de la reproduction s’approchent du cadre conceptuel multiniveau et dynamique esquissé au chapitre 2. La mise en œuvre de celui-ci exige, toutefois, l’intégration de la dimen- sion intraindividuelle du comportement reproductif. C’est précisément la perspective longitudinale du parcours de vie qui permet d’aborder cette dynamique. Le cadre conceptuel du parcours de vie est issu de la confluence de plusieurs courants de recherche reliant le changement sociétal avec la structure sociale et l’action individuelle et est devenu un paradigme important tant en sciences sociales en général (Giele et Elder 1998) qu’en démographie en particulier (Courgeau et Lelièvre 1996). Par par- cours de vie on peut comprendre une succession d’étapes, de transitions et d’événements ponctuant les trajectoires individuelles (Levy et al. 2005). Suivant l’argument de l’individualisme méthodologique de Coleman (1990), ce paradigme met l’accent sur le comportement des ac- teurs démographiques. Cependant, leurs actions sont consid...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.