Show Less

Le marché des footballeurs

Réseaux et circuits dans l’économie globale

Series:

Raffaele Poli

Fin assemblage entre démarches théoriques et empiriques, l’ouvrage illustre les logiques sous-jacentes à la mondialisation du marché des footballeurs. Il présente des informations de première main sur le fonctionnement des réseaux de transfert, collectées par l’auteur au cours de dix années de recherches menées en Europe et en Afrique. Des données statistiques inédites, élaborées par l’Observatoire des footballeurs professionnels, et de nombreuses illustrations cartographiques rendent la lecture particulièrement agréable.
L’analyse des réseaux et circuits migratoires des footballeurs permet de saisir le rôle décisif joué par de nombreux intermédiaires dans le développement d’un marché global de talents. L’ouvrage dévoile la manière dont agents, dirigeants de clubs et spéculateurs privés investissent sur des joueurs dans l’optique de mettre en place des chaînes de transferts à valeur ajoutée. Ce processus est exemplifié à travers l’étude du cas des footballeurs africains.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les fondements du relationnisme 13

Extract

Les fondements du relationnisme ’ Š‹ - graphe italien Franco Farinelli, «celle pour laquelle il [le monde] est com- posé par des processus et des relations, et celle pour laquelle il [le monde] se compose de choses» (2007: 31), l’approche théorique qui oriente l’ana- lyse du marché mondial des footballeurs se classe résolument dans la première. Selon Mustafa Emirbayer, alors que le substantialisme «prend comme point de départ la notion que ce sont des substances de différents genres (choses, êtres, essences) qui constituent les unités fondamentales de toute investigation» (1997: 282), le relationnisme propose une vision de la société mettant en exergue la «primauté de la contextualité et des processus dans l’analyse sociologique» (1997: 290). Le substantialisme amène le chercheur à bâtir ses analyses sur des en- tités (un individu, un groupe, une ville, un pays, une culture, une entre- prise, etc.) considérées comme étant nées et se développant de manière [ Ž [ \ Š ‡ „‹[ŠJ‹ [ dans leur contexte plus large d’émergence et de transformation. Le rela- tionnisme nécessite par contre l’adoption d’une posture considérant toute ; \ #Ž provisoire de son inscription dans un contexte plus large, lui-même tou- jours mouvant, au sein duquel l’entité en question prend naissance, sens et forme. De ce point de vue, ce sont les relations entre entités étudiées qui doivent se situer au cœur de l’analyse, et non pas les caractéristiques \J\Š\‹[ son contexte d’existence. Comme le souligne Elias,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.