Show Less

Le marché des footballeurs

Réseaux et circuits dans l’économie globale

Series:

Raffaele Poli

Fin assemblage entre démarches théoriques et empiriques, l’ouvrage illustre les logiques sous-jacentes à la mondialisation du marché des footballeurs. Il présente des informations de première main sur le fonctionnement des réseaux de transfert, collectées par l’auteur au cours de dix années de recherches menées en Europe et en Afrique. Des données statistiques inédites, élaborées par l’Observatoire des footballeurs professionnels, et de nombreuses illustrations cartographiques rendent la lecture particulièrement agréable.
L’analyse des réseaux et circuits migratoires des footballeurs permet de saisir le rôle décisif joué par de nombreux intermédiaires dans le développement d’un marché global de talents. L’ouvrage dévoile la manière dont agents, dirigeants de clubs et spéculateurs privés investissent sur des joueurs dans l’optique de mettre en place des chaînes de transferts à valeur ajoutée. Ce processus est exemplifié à travers l’étude du cas des footballeurs africains.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Le recrutement international des clubs européens 47

Extract

Le recrutement international des clubs européens Lors de la saison 2008/09, les clubs des cinq grandes ligues européennes avaient un effectif composé de 42,6% de footballeurs expatriés. Nous considérons comme «expatrié» le joueur évoluant dans un autre pays que celui où il a grandi, d’où il est parti suite au recrutement effectué par un club étranger. S’inspirant du concept de migration «avec la balle» (Lan- Jª&''Q+[ ; nationalité et implique une connaissance approfondie des biographies des #Y^ ? Ž- tionaux réels ayant cours en lien direct avec l’exercice de la profession de footballeur. Par exemple, un joueur évoluant dans un club d’un pays où il est arrivé avec ses parents dans le cadre d’une migration non directement liée au football n’est pas considéré comme expatrié. De même, un joueur d’une origine autre que celle du pays du club dans lequel il joue mais ayant grandi dans celui-ci n’est pas considéré comme expatrié, même si au ni- veau international il représente la sélection de son pays d’origine. Tel est le cas de l’attaquant de l’Olympique de Marseille Mamadou Niang qui, tout en étant né en France, évolue pour le Sénégal, le pays d’origine de ses parents. A l’inverse, un joueur évoluant dans l’équipe nationale du pays du club dans lequel il joue mais y étant arrivé dans le contexte d’une mi- gration directement liée à l’exercice du métier de footballeur est considéré comme expatri...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.