Show Less

La salle de cours

Questions/réponses sur la grammaire française

Series:

Mirella Loredana Conenna

Cet ouvrage réunit les transcriptions d’une série d’entretiens avec des linguistes francisants invités en Italie, à l’Université de Bari « Aldo Moro », pour un cycle de leçons.
Auteurs de manuels, spécialistes reconnus des parties du discours, représentants de différentes écoles, ils ont accepté de répondre à des questions au sujet de la grammaire française. Reprenant les thématiques de ces leçons, les interviewés ont illustré certains résultats de leurs recherches ainsi que leurs choix méthodologiques, les insérant dans un contexte plus large qui rend compte des développements les plus féconds de la linguistique française contemporaine.
Ces linguistes – Pierre Cadiot, Jean-Claude Chevalier, Benoît de Cornulier, Gaston Gross, Georges Kleiber, Jean René Klein, Jacques Labelle, Eric Laporte, Salah Mejri, Martin Riegel, Marc Wilmet – sont présentés dans des notes bio-bibliographiques.
Les listes complètes de leurs travaux sont réunies en annexe.
Une perspective de ces dialogues concerne les applications didactiques à travers lesquelles se concrétise, dans « la salle de cours », toute réflexion sur la grammaire française.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 2 39

Extract

Chapitre 2 Entretien avec Jean-Claude Chevalier 1 Un long témoignage engagé Des entrelacs de tradition et innovation caractérisent l’œuvre de Jean- Claude Chevalier, grand historien de la grammaire française ouvert à la modernité, curieux de toutes les nouveautés et doué du goût pour le combat. La linguistique a représenté pour lui un éblouissement, ainsi qu’un ressort pour le changement. En ce sens, il a contribué à faire entrer la linguistique dans la grammaire. Dans ce vaste mouvement des années soixante qui arrive à imposer la linguistique en tant que science, Chevalier ne joue pas seulement un rôle majeur sur le plan théorique, mais aussi sur le plan, fondamental, de la diffusion des nouvelles idées à travers différentes filières. En premier lieu, la fondation de revues, comme Langue française (en 1969) qui est restée une référence internationale. Puis, il y eut le recours aux réseaux institutionnels: de la création de séminaires de linguistique – le clou étant celui, extra- ordinaire, du Centre expérimental de Vincennes – aux réformes, aux commissions pour la défense et illustration d’une langue française actuelle et correspondant à la réalité de ses variations. Toujours actif dans les débats, il a redessiné, avec un groupe d’amis et collègues, les contours de la linguistique française contemporaine. Jean-Claude Chevalier a su envisager le fondement scientifique de l’histoire de la grammaire française. La grammaire qui, référence permanente,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.