Show Less

Quand la parenté impose, le don dispose

Organisation sociale, don et identité dans les communautés mapuche de la province de Neuquén (Argentine)

Series:

Sabine Kradolfer

Les Mapuche sont connus pour leur longue et forte résistance qui s’exprime encore aujourd’hui face aux états argentin et chilien. Ce livre propose une analyse des relations sociales au sein des communautés qui fonctionnent comme la référence par excellence de la société mapuche, alors même qu’une grande partie de sa population vit en zone urbaine. Les communautés sont cependant difficiles à identifier au premier abord, à la fois en raison de la dispersion de leur habitat, car rien dans leur organisation spatiale ne suggère la présence de localités, mais aussi parce que les structures politiques semblent complètement désarticulées et que le pouvoir est éclaté au sein des petites unités que sont les groupes domestiques. S’inspirant de la théorie du don de Marcel Mauss, l’auteure montre que le lien social communautaire repose sur des entrelacs d’échanges réciproques de biens et de services à tous les niveaux de l’organisation sociale faisant de ces échanges des marqueurs identitaires aussi pertinents et déterminants que la langue, la religion ou le territoire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les communautés mapuche 185

Extract

185 Les communautés mapuche 32. Approche dynamique des communautés La situation actuelle des communautés mapuche d’Argentine est forte- ment déterminée par les événements qui se sont produits à fin du XIXe siècle, lorsque l’armée nationale a conquis les territoires de la Patago- nie. A partir de ce moment-là, l’organisation sociale communautaire a dû s’adapter aux normes établies par le gouvernement national, mais aussi, dans la seconde moitié du XXe siècle, par les autorités des nou- velles provinces. Un lonco âgé constate que: Avant, nous n’avions pas besoin d’élire de caissier, ni de réviseurs de compte. Pour nous représenter, nous avions notre lonco qui était toujours accompagné de l’inal lonco (le deuxième chef). Maintenant, nous devons procéder à des élections pour choisir les membres de la comisión directiva (comité directeur) et présenter chaque année des comptes détaillés. Mais dans quel but? Est-ce que notre situation s’est améliorée depuis que les Blancs ont inventé toutes ces lois que nous devons respec- ter si nous voulons agir en tant que communauté? Je ne le crois pas. Avant c’était plus facile et on n’était pas plus mal. Pour fournir au lecteur les informations qui lui permettront de compren- dre à quels règlements et lois imposés de l’extérieur, les Mapuche doi- vent désormais répondre en adaptant leur organisation communautaire, j’ai choisi de commencer ce chapitre par un aperçu...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.