Show Less

Etudes de sémantique et pragmatique françaises

Series:

Edited By Louis de Saussure and Alain Rihs

Les articles rassemblés dans ce recueil sont issus d’une sélection de communications portant sur la sémantique et la pragmatique du français du colloque « Le français en contextes » de l’Association for French Language Studies, tenu à l’Université de Neuchâtel en septembre 2009. Ils apportent des éclairages nouveaux et des solutions inédites à un ensemble de problématiques classiques qui relèvent des dimensions sémantique et pragmatique du français. Qu’il s’agisse de définir les usages et interprétations des marqueurs aspectuo-temporels, des opérateurs modaux ou des quantificateurs, ou qu’il s’agisse de tracer les contours d’un matériau lexical difficilement saisissable (noms de couleurs ou noms d’idéalités), les auteurs apportent un soin particulier à l’identification des niveaux de sens ; ils s’emploient non seulement à distinguer les parts respectives du code et du contexte dans l’interprétation, mais, plus subtilement encore, examinent l’encodage sémantique sous l’angle de la sélection d’informations contextuelles qu’il implique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Danièle DUBOIS & Caroline CANCE Noir c’est noir? De l’inscription discursive du sens lexical à la liberté des mots de couleur 191

Extract

Noir c’est noir? De l’inscription discursive du sens lexical à la liberté des mots de couleur Danièle DUBOIS, CNRS – LCPE/LAM, Paris Caroline CANCE, INCAS, Assen et LLL, Université d’Orléans Introduction Cet article présente des arguments en faveur d’une conception de la sémantique lexicale inscrite dans une perspective cognitive et située, à partir du domaine amplement discuté de la sémantique des mots de couleur. Ce travail linguistique s’inscrit en effet dans un ensemble de recherches sur l’expression en langue et en discours des sensations relevant des différentes modalités1 sensibles (Dubois (éd.) 2009), et plus particulièrement du contraste apparent entre l’expression des couleurs et celle des odeurs (Dubois 2006a). Dans le cas des couleurs en effet, la valeur référentielle des termes de couleurs est considérée comme sémantiquement autonome de leur inscription discursive, dans la mesure où leur sémantique serait sous la détermination soit d’entités «réelles» existant dans le monde (version référentielle réaliste), soit de catégories cognitives universelles (version réfé- rentielle mentaliste). Nous reprenons le débat en prenant l’exemple de noir dans la mesure où le travail sur ce terme se trouve confirmer les résultats que nous avons déjà développés sur d’autres termes de couleurs (Cance 2008a), tout en invitant à préciser certaines caractéristiques que noir permet d’identifier2. On procèdera d’abord à l’exploration des occurrences du terme noir dans différents corpus provoqués selon...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.