Show Less

Etudes de sémantique et pragmatique françaises

Series:

Edited By Louis de Saussure and Alain Rihs

Les articles rassemblés dans ce recueil sont issus d’une sélection de communications portant sur la sémantique et la pragmatique du français du colloque « Le français en contextes » de l’Association for French Language Studies, tenu à l’Université de Neuchâtel en septembre 2009. Ils apportent des éclairages nouveaux et des solutions inédites à un ensemble de problématiques classiques qui relèvent des dimensions sémantique et pragmatique du français. Qu’il s’agisse de définir les usages et interprétations des marqueurs aspectuo-temporels, des opérateurs modaux ou des quantificateurs, ou qu’il s’agisse de tracer les contours d’un matériau lexical difficilement saisissable (noms de couleurs ou noms d’idéalités), les auteurs apportent un soin particulier à l’identification des niveaux de sens ; ils s’emploient non seulement à distinguer les parts respectives du code et du contexte dans l’interprétation, mais, plus subtilement encore, examinent l’encodage sémantique sous l’angle de la sélection d’informations contextuelles qu’il implique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Anne-Marie GUIRAUD Le mot fois et les expressions dérivées 287

Extract

Le mot fois et les expressions dérivées Anne-Marie GUIRAUD, Université Paris III Introduction Le mot fois s’emploie en français moderne dans une grande variété d’expressions, locutions adverbiales et conjonctives ayant peu de points communs entre elles: deux fois trois six, trois fois rien, il était une fois, une fois n’est pas coutume, etc. Rézeau (1993: 140 et 232) cite certaines expressions chiffrées avec fois comme sept fois ou n plus une fois, indiquant une quantité indénombrable et excessive. Pour identifier le sens du mot, commun à tous ses emplois, il faut atteindre un niveau plus général et plus abstrait, où le mot ne crée plus de représentation mentale. Fois, hors contexte, dénote un comptage d’occurrences, sans indication du support du comp- tage. Il est difficile au premier abord de déterminer si le mot est plutôt grammatical ou lexical car les critères habituels de séparation sont peu mar- qués dans le cas de fois. En faveur d’un rattachement aux morphèmes grammaticaux, notons que fois n’appartient pas à un ensemble lexical: Theissen (2008b: 126) observe que ses structures sémantiques révèlent l’absence d’hyperonyme, d’hyponyme, d’antonyme, et l’incomplétude des synonymes (reprise est le meilleur synonyme, mais ne recouvre pas tous les emplois de fois). Fois présente des contraintes syntaxiques: il est rarement en fonction sujet ou complément et se place préférentiellement dans des cons- tructions adverbiales (par exemple: x fois,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.