Show Less

Satire socio-politique et engagement

dans la fiction contemporaine

Series:

Annette Shahar

Actes du colloque international organisé par le Groupe d’Etudes Francophones de l’Université de Haïfa en mai 2012 sur Satire socio-politique et engagement dans la fiction contemporaine, les études réunies dans ce livre s’intéressent à la question de l’engagement politique dans la littérature romanesque d’aujourd’hui.
Diverses approches critiques interrogent le lien entre la fiction romanesque et les problèmes actuels de notre société; elles se fondent sur un corpus de romanciers très contemporains, dont les écrits fictionnels laissent filtrer, masquée ou affirmée, une satire socio-politique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Stéphane CHAUDIER - Stéphane Audiguy et Philippe Vasset, ou l’art de la satire sadique 43

Extract

Stéphane Audeguy et Philippe Vasset, ou l’art de la satire sadique Stéphane CHAUDIER Université Jean Monnet – Saint-Etienne A celui qui aime son époque, ou qui, faute de mieux, veut s’y adapter, en tirer plaisir et profit, que pourra bien dire le satiriste pour le faire changer d’avis – ce qui n’est sans doute pas grand chose –, ou de con- duite, ce qui est tout? Dans l’éternel conflit qui oppose le satiriste et le réel tel qu’il est, comment persuader le lecteur que c’est le premier qui a raison, et le second qui a tort? A ce premier défi, rhétorique, s’en ajoute un second, plus proprement pragmatique: pour transformer le monde, éduquer l’homme, faire reculer le mal, de quelle autorité le satiriste ose- ra-t-il se réclamer? Quel dieu armera le bras du satiriste David contre Goliath le Réel? Dans l’entreprise (ou le beau geste) du satiriste, le lec- teur d’aujourd’hui craint de reconnaître une démesure qui serait aussi une naïveté, une inconscience prométhéenne dont toute l’histoire du XXe siècle lui a appris à se méfier, voire à se détourner avec horreur; car c’est un fait qu’en croyant combattre ou dénoncer l’injustice, on l’a souvent criminellement accrue. Nous voilà donc revenus de tout, y compris de l’indignation et de la colère, qui changent si peu le cours des choses. Tel est le paradoxe de notre temps: il faut résister. Mais à quoi exactement? Au nom de quoi...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.