Show Less

Satire socio-politique et engagement

dans la fiction contemporaine

Series:

Annette Shahar

Actes du colloque international organisé par le Groupe d’Etudes Francophones de l’Université de Haïfa en mai 2012 sur Satire socio-politique et engagement dans la fiction contemporaine, les études réunies dans ce livre s’intéressent à la question de l’engagement politique dans la littérature romanesque d’aujourd’hui.
Diverses approches critiques interrogent le lien entre la fiction romanesque et les problèmes actuels de notre société; elles se fondent sur un corpus de romanciers très contemporains, dont les écrits fictionnels laissent filtrer, masquée ou affirmée, une satire socio-politique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Rémi ASTRUC - La satire «post-exotique» et la possibilité contemporaine de l’engagement 59

Extract

La satire « post-exotique » et la possibilité contemporaine de l’engagement Rémi ASTRUC Université Cergy-Pontoise Pour aborder ce sujet, je partirai de trois concepts dont je tâcherai au passage de donner une rapide définition: – Premièrement le concept de communauté, qui pour faire simple ren- voie à une dimension « organique » de l’organisation sociale. Prise dans son sens englobant et non particularisant (la communauté comme inclusion maximale et non les communautés comme retran- chement du tout social), c’est certainement la grande utopie politique du XIXe puis du XXe siècle (notamment dans sa version commu- niste), et – pourrait-on dire – l’objet de tous les engagements de cette période. Or, en Occident, la communauté n’existe plus depuis long- temps, comme nous l’ont appris les sociologues1: elle s’est dégradée dans cette forme où les liens sociaux sont plus relâchés (moins orga- niques) que serait la « société ». Et ce que découvrent aujourd’hui ces mêmes sociologues est que la société n’existe plus non plus2. Elle a elle-même été récemment remplacée par une forme plus accentuée de dislocation du lien social dans laquelle les individus ne tiennent plus guère ensemble que par la coercition plus ou moins douce de l’ordre mondial capitaliste, c’est-à-dire du marché. – Deuxièmement la satire, qui est une forme littéraire relevant du co- mique, et consiste pour l’essentiel en une attaque du point de vue moral, avec rabaissement et exagération des travers dans le but...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.