Show Less

Album Belgique

Edited By Annamaria Laserra

Avec trois langues nationales et une division entre Régions flamande, wallonne et bruxelloise, un système fédéral complexe pour un pays de 30 530 km 2 où ne s’est jouée qu’en partie l’histoire de ses origines, la Belgique est un véritable berceau culturel européen qui résiste aux identifications aisées. Ce volume restitue l’extraordinaire fécondité culturelle du pays, fondée sur l’enchevêtrement de multiples racines en se focalisant sur tel ou tel de ses aspects.
Des images donc de la Belgique. Des instantanés qui n’excluent pas une optique panoramique. L’histoire et la société, la littérature francophone, la BD ou la chanson, le cinéma et le sport voisinent ainsi avec des essais sur Bruxelles, l’Art Nouveau, la Nouvelle Musique, la Gastronomie ou la Théorie de la relativité. Comme avec des portraits : ceux de Juste Lipse, Maurice Maeterlinck ou Girolamo Santocono.
Un Album où le lecteur trouvera des surprises. Qui se souvient par exemple que des textes occupant dans l’histoire de la littérature française un statut fondateur, comme La Cantilène de Sainte Eulalie ou Aucassin et Nicolette, ont été rédigés l’un dans la partie du Hainaut devenue française seulement après la conquête de Louis XIV, et l’autre aux confins de cette région ? Que des physiciens belges (Théophile de Donder en particulier) ont joué un rôle essentiel dans le développement et la diffusion de la théorie de la relativité ou de celle du Big Bang ? Que le Belge Robertson fut l’inventeur du « phantascope », le précurseur du cinéma ? Qu’une Belge fut au nombre des participantes aux jeux Olympiques la première fois que la natation féminine y fut admise ?
Née à l’occasion de la création d’une bibliothèque belge offerte par les Archives & Musée de la littérature de Bruxelles à l’Université italienne de Salerne, cette mosaïque d’études a été composée par des chercheurs de cette Université spécialistes dans différentes disciplines et se termine par un entretien télévisé sur le rôle européen de la Belgique, siège du Conseil de l’Europe.
La Belgique : une histoire et un espace culturel dont on ne dira jamais assez la singularité !

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Le sport ne forge pas le caractère. Il le révèle(Heywood Hale Brown)

Extract

Le sport ne forge pas le caractère Il le révèle Heywood Hale Broun Eddy Merckx en juin 1976 à Bruxelles au stade du Heysel lors du 25e anniversaire du règne de sa Majesté le Roi des Belges, Baudouin Ier – Doc. AML 241 Le sport en Belgique Mara QUINTARELLI Souvent laissée dans l’ombre, éclipsée peut-être – sauf dans le cas de noms très connus du grand public –, la tradition sportive belge semble injustement négligée malgré son histoire, récente certes, mais plus que respectable. La force de volonté des sportifs belges est pourtant frap- pante, et la quantité de prix gagnés dans un grand nombre de disciplines est là pour le montrer. Les premières dates remarquables de la glorieuse histoire du sport en Belgique datent des années 1920 et 1930. La Belgique n’a pu prendre part aux premiers Jeux olympiques modernes à Athènes en 1896, ni à ceux de Saint-Louis en 1904, car le déplacement revenait trop cher. Mais la Belgique a été l’un des trois pays qui ont participé au tournoi de football des Jeux de 1900 avec la Grande-Bretagne et la France. Le Racing club de Bruxelles y obtint une troisième place, alors que la victoire allait à l’Upton Park F.C., équipe d’amateurs britanniques. À cette époque-là, en effet, on ne pouvait pas encore parler de football professionnel, puisqu’il n’y avait que des équipes d’amateurs et des compétitions sans médailles (Paris 1900, par exemple, n’en prévoyait...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.