Show Less

La guerre à Gaza, de l’analyse du discours médiatique à l’analyse politologique

L’Etat et les relations internationales en question- Préface de Dario Battistella

Series:

Grégory Piet, Sophie Wintgens and David Stans

Un an après la guerre à Gaza et l’opération israélienne « Plomb durci », il convient de tirer le bilan de cet événement international largement couvert par les médias. Si ceux-ci ont donné l’occasion aux opinions publiques de se forger leur propre lecture de l’événement, la presse écrite n’a-t-elle pas plus particulièrement travaillé à une vision spécifique de la compréhension et de la mise en perspective de cette guerre ou de ce conflit ?
Cet ouvrage propose deux éclairages complémentaires de la guerre à Gaza qui, confrontés l’un à l’autre, rejoignent une question épistémologique centrale en sciences sociales. Le premier plonge ses racines dans les Media Studies en exploitant un matériau de recherche (discours non-savants) issu de quatre quotidiens francophones ( Le Figaro, Le Monde, Le Soir et La Libre Belgique). Le deuxième consiste en une analyse politologique (discours savants) de certaines notions clés qui sont riches d’enseignements. L’imprécision inhérente aux concepts de « guerre », de « communauté internationale » ou encore de « diplomatie », par exemple, sera au cœur de ce second éclairage.
Dépassant la seule comparaison entre les discours non-savants et savants, cet ouvrage livre in fine une vision originale de l’implication des relations internationales et de l’Etat dans la résolution d’un conflit.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE I Les Nations unies et la gestion des conflits : Gaza et le multilatéralisme en question ? 151

Extract

151 CHAPITRE I Les Nations unies et la gestion des conflits : Gaza et le multilatéralisme en question ? Comme le souligne Carr, « [il] existe certes un intérêt objectif à maintenir l’ordre international, mais dès que l’on applique ce principe abstrait à une situation politique concrète, il se révèle être le déguise- ment transparent d’un intérêt national égoïste »1. La capacité des États à transcender leurs antagonismes et à créer des normes et des institutions multilatérales pour gérer leurs interdépendances est un thème classique de l’étude des Relations internationales2. Le multilatéralisme demeurant un instrument étatique, il affiche de facto les limites inhérentes à un système international basé sur la prééminence des États et de leurs intérêts respectifs. Si sa crédibilité a particulièrement souffert ces dernières années de l’incapacité des États à coopérer en matière de sécurité (voir les défaillances successives du Conseil de sécurité des Nations unies dans la gestion des grandes crises de l’après-guerre froide comme l’Ex- Yougoslavie, le Rwanda ou encore la guerre en Irak), la gestion onusienne du conflit israélo-palestinien, dont l’opération « Plomb durci » apparaît comme le septième conflit armé israélo-arabe (la naissance d’Israël, la crise de Suez, la guerre des Six jours, la guerre du Kippour d’octobre 1973, la première et la deuxième guerres...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.