Show Less

Le rôle de l’économie sociale dans les dynamiques socioéconomiques locales

Des concepts aux initiatives d’innovation sociale à l’échelle des quartiers en Europe et à Roubaix, France

Series:

Oana Ailenei

Cet ouvrage questionne le rôle de l’économie sociale dans les dynamiques d’inclusion et d’innovation sociales et de développement local. L’approche proposée s’articule tant au niveau théorique (avec une remise en perspective de concepts tels que l’économie sociale, le capital social, la gouvernance locale, l’exclusion sociale, le développement local et l’innovation sociale) qu’empirique (comprenant des études de cas en Belgique, en Italie, en France et au Royaume-Uni). Elle s’appuie notamment sur une enquête de terrain menée dans un des quartiers défavorisés de Roubaix, ancienne ville industrielle du Nord de la France, qui nous apporte une connaissance concrète du contexte historique et socioéconomique, ainsi que des dynamiques locales de développement.
Ainsi analysé, l’éventail très large d’initiatives, de formes organisationnelles et de modes innovants de coordination met en évidence le rôle spécifique de l’économie sociale entre le marché concurrentiel et l’administration publique. L’économie sociale représente en effet un potentiel important dans la lutte contre l’exclusion sociale en conciliant les objectifs d’emploi, de formation et de revenus pour tous, y compris les personnes vulnérables.
Au-delà de la plus-value sociétale apportée par l’inclusion des usagers à la production des services et par la « responsabilisation sociale » des entreprises, l’économie sociale peut aussi déboucher sur un modèle alternatif de développement grâce à son système entrepreneurial spécifique basé sur des valeurs telles que l’éthique, la solidarité, la réciprocité et le développement socioéconomique durable.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CONCLUSION GÉNÉRALE 293

Extract

293 Conclusion générale Cet ouvrage part du constat que de nombreux quartiers des grandes villes européennes sont confrontés à des dynamiques d’exclusion sociale qui se traduisent par l’extension galopante de la pauvreté, le recul des droits sociopolitiques et la destruction des liens sociaux. Le deuxième constat à la base de ce travail concerne les changements survenus dans le rôle de l’État, jusqu’alors au centre des politiques de développement. Ces changements s’accompagnent de l’émergence de nouveaux acteurs, issus notamment de la société civile. Ces deux constats nous ont con- duits à réfléchir au rôle que l’économie sociale pourrait jouer dans les dynamiques locales d’inclusion sociale et de développement socioéco- nomique. Deux réponses – qui peuvent être soit antagoniques, soit complémentaires – ont été proposées à cette interrogation. Première- ment, l’économie sociale donne seulement des réponses immédiates à des besoins urgents afin de pallier aux insuffisances de l’État ou à l’indifférence du marché. Deuxièmement – et c’est l’idée que nous avons défendu tout au long de cet ouvrage – l’économie sociale repré- sente aussi un levier de changement sociétal, voire un modèle de déve- loppement socioéconomique alternatif viable. Pourquoi cette deuxième réponse est-elle privilégiée ? Parce que, se- lon nous, l’économie sociale est porteuse de principes et de valeurs qui remettent la personne comme acteur social central. Et parce que l’éco- nomie sociale...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.