Show Less

Politique étrangère comparée : Canada – États-Unis

Series:

Edited By Jean-Michel Lacroix and Gordon Mace

L’intégration économique entre le Canada et les États-Unis remonte à la guerre de 1939-1945 alors que les deux gouvernements ont conclu des arrangements pour gérer au mieux les effets du conflit mondial sur leurs économies. Depuis quelques années maintenant, on s’interroge sur l’avenir de l’intégration nord-américaine. Dans le domaine de la sécurité, par ailleurs, on observe aussi une tendance historique à la coordination des politiques entre les deux pays.
L’évolution récente de la dynamique nord-américaine en général et le nouveau contexte des relations Canada – États-Unis en particulier influencent naturellement les politiques des deux pays et leurs relations avec l’extérieur. Ils offrent ainsi une occasion unique de reprendre l’analyse comparée de politique étrangère afin d’en établir le degré plus ou moins grand de convergence.
On trouvera dans cet ouvrage une étude comparée de la politique étrangère du Canada et des États-Unis par rapport à quatre thèmes principaux : la dynamique internationale, les relations avec les Amériques, l’intégration économique nord-américaine et enfin la sécurité de l’Amérique du Nord. Venant de pays et d’horizons disciplinaires différents, les contributeurs à ce volume proposent un regard croisé de l’objet d’étude, riche en nuances et nourri par des observations diversifiées.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 9

Extract

9 Introduction Jean-Michel LACROIX et Gordon MACE L’intégration économique entre le Canada et les États-Unis remonte pratiquement à la guerre de 1939-1945 alors que les deux gouverne- ments ont conclu des arrangements pour gérer tant bien que mal les effets du conflit mondial sur leurs économies. La signature, en janvier 1988, de l’Accord de libre-échange entre le Canada et les États- Unis (ALECE) venait en quelque sorte officialiser un processus d’intégration économique initié plusieurs décennies auparavant. L’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), conclu peu après, étendait simplement l’intégration économique à l’ensemble de l’Amérique du Nord avec l’inclusion du Mexique. Depuis quelques années maintenant, plusieurs personnes s’inter- rogent sur l’avenir de l’intégration nord-américaine1. On a aussi remis en cause la capacité de l’ALÉNA à gérer une problématique écono- mique changeante2. Au Canada en particulier, les opinions sont parta- gées quant à l’opportunité de poursuivre une intégration économique à trois3. L’attrait d’un partenariat économique renforcé avec les États- Unis, sous la forme d’une union douanière ou autrement, demeure fort dans certains milieux4. 1 Voir par exemple Robert A. Pastor, « Whither North America ? », in Focal Point, 10, 1, février 2011, p. 1-4 ou encore Peter Hakim et Robert E. Litam, « L’Avenir de l’Amérique du Nord au-delà de l’ALÉNA », in Dorval Brunelle et Christian Deblock (dir.), L’ALÉNA. Le libre-échange en défaut, Montréal, Fides, 2004, p. 27-49. 2 Louis Bélanger et Richard Ouellet,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.