Show Less

La gestion du personnel au Crédit lyonnais de 1863 à 1939

Une fonction en devenir (genèse, maturation et rationalisation)

Series:

Cécile Omnès

En créant le Crédit lyonnais en 1863, Henri Germain lance le mouvement des grandes banques de dépôts. De petite banque régionale, sorte de start up bancaire, l’établissement grandit rapidement pour atteindre les dimensions d’une firme multinationale dès 1914. De 41 personnes en 1863, les effectifs dépassent les 22 000 en 1939. Dès lors, plusieurs questions se posent : comment le recrutement évolue-t-il du milieu du Second Empire à la veille de la Seconde Guerre mondiale ? Quelles sont les structures mises en place pour administrer une telle masse salariale ? Dans quelle mesure l’éthique des affaires guide-t-elle les choix des politiques de personnel ? Comment l’identité des employés de banque évolue-t-elle ? Quelles sont les réponses apportées aux défis que sont l’inflation des années 1920 et la grève de 1925 ? Quelles sont les limites de la rationalisation ?
Si l’histoire des banques constitue un secteur particulièrement dynamique de l’histoire des entreprises, elle ne s’était jusqu’ici jamais interrogée sur la gestion du personnel. C’est désormais chose faite avec cet ouvrage de Cécile Omnès qui fait entrer les employés du Crédit lyonnais dans le vaste champ de l’histoire sociale.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface 13

Extract

Preface L'histoire des banques, qui constitue en France un secteur particuli& rement dynamique de l'histoire des entreprises, n'a pourtant gu&e port attention ä la gestion de leur personnel. L'histoire sociale, qui a long- temps privilegie le monde des ouvriers, a ensuite elargi son champ de recherche ä d'autres groupes professionnels, notamment ä celui des em- ploys, mais elle s'est int&ess& aux employs de bureau et a laisse de c6te le groupe bien particulier des employs de banque. Aussi la gestion du personnel des banques, la condition de leurs employs et leur identit sociale sont-elles demeures trop longtemps ä l'&art des pr&)ccupations des historiens. Une teile ignorance est fort regrettable, car elle concerne une part de la population active qui a connu une forte croissance (le personnel bancaire devait avoisiner un effectif de 50 000 personnes au cl&ut du XXe siecle, pour atteindre 160 000 personnes en 1931 et 400 000 cinquante ans plus tard), et la gestion de ce personnel, qui pour l'essentiel s'est trouve concente dans quelques trs grandes banques, disposant d'un 1.- seau &off d'agences, a toujours pose des probl&nes sp&ifiques. La th_se de C&ile Omns est donc une ceuvre pionni&-e. Pour defri cher ces champs de recherche nouveaux, elle s'est lance dans l'exploi- tation syst&matique d'archives mises fort heureusement et fort lib&ale- ment ä sa disposition par les Archives historiques du Cr&lit lyonnais (aujourd'hui int4r&s dans le service des Archives historiques du Cr&lit agricole SA). Ces archives...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.