Show Less

Le Monde du Théâtre- Édition 2011

Compte rendu des saisons théâtrales 2007–2008 et 2008–2009 dans le monde

Edited By Nicole Leclercq, Laurence Piéropan and Laurent Rossion

Cet ouvrage intéressera l’amateur de théâtre à plus d’un titre. Il propose un panorama mondial à travers 51 articles traitant de deux saisons de théâtre. La singularité de cette forme mérite d’être soulignée. Chacun des pays représentés ici a confié à un spécialiste un regard analytique sur les saisons 2007–2008 et 2008–2009. Cela donne une juxtaposition d’approches qui, unies dans un objectif commun, gardent leurs spécificités. Ici, on met l’accent sur la perpétuation des traditions théâtrales, là, on est attentif aux signes d’ouverture aux aventures du théâtre international. Ici, on scrute les résistances que le théâtre peut opposer aux pouvoirs, là, on souligne l’intelligence de l’institution théâtrale et de l’État. Partout, on nous fait découvrir des formes, des pratiques et des répertoires qui retrouvent ainsi droit de cité à côté des artistes qui dominent les scènes internationales. De l’Allemagne à l’Ukraine, nous explorons la vie théâtrale dans son actualité avec ce léger recul qui permet de dégager quelques lignes de force. On pioche ainsi informations et détails insolites sur le travail des acteurs, les projets des metteurs en scène ou les goûts du public. C’est ainsi que nous portons un autre regard sur le théâtre dans le monde.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Portugal - Maria Helena Serôdio 353

Extract

353 Portugal Maria Helena SERODIO Curieuse abondance sur des fragilités institutionnelles Le fait que le Centre des études de théâtre de l’Université de Lisbonne maintienne une base de données1 très complète et méticuleuse sur les spectacles – nationaux et étrangers – présentés au Portugal tend à « révé- ler » une vitalité – peut-être illusoire – des arts performatifs au Portugal, avec des centaines de premières un peu partout. Même si ce genre de re- gistre électronique – apparemment généreux – semble donner une impor- tance égale à un spectacle de grande qualité et à une initiative plus modeste (il s’agit toujours d’une « entrée », même si l’on encode plus d’informations pour les spectacles professionnels), il nous permet de cartographier des mouvements intéressants de jeunes gens qui entrent dans la « profession » d’acteur – pas seulement dans la capitale – et réussissent à avoir une visibilité qui, auparavant, n’était pas accessible à tous, en s’ap- puyant sur des nouvelles technologies telles que les blogs, les pages élec- troniques ou même des messages fréquents et bien pensés, par courriel. Une telle multiplication d’émergences d’artistes, de troupes ou même de nouveaux lieux destinés au théâtre, crée des attentes – même si celles- ci ne sont pas toujours rencontrées en matière d’originalité ou de qualité – et témoigne d’une énergie et d’un enthousiasme capables de renforcer un public pour le théâtre. Et, curieusement, cela se fait au moment o...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.